Mobiles tactiles : le Nokia 5800 face à ses concurrents

Nokia 5800 : un bon baladeur ?

Situé au-dessus de l’écran un bouton tactile siglé XpressMusic propose de déployer le nouveau concept Media Bar de Nokia. Cette barre de raccourci s’affiche a chaque effleurement de la touche, un moyen d’accéder rapidement à ses photos, musiques, vidéo, Internet our encore au partage de contenu sur Ovi, Flickr ou Vox. À l’usage et avec un peu de pratique, le tout est relativement pratique, on regrette seulement le manque de réactivité de l’ensemble qui est moins performant que l’iPhone, mais tout de même plus que Windows Mobile.

Les performances musicales sont quant à elle très bonnes. Le son prodigué par le 5800 est de qualité. On regrette l’interface de cette partie baladeur de l’appareil quelque peu tristounette, mais elle a au moins le mérite d’être efficace. Ce qui n’est pas vraiment le cas des prises de vues de son appareil photo pas tellement à la hauteur de ce que peut faire Nokia habituellement, notamment sur sa série N (Test du Nokia N96 : la vie sans écran tactile). Enfin, la qualité sonore des haut-parleurs stéréos intégrés à l’appareil est tout simplement bluffante de qualité et de puissance. Il pourra ainsi servir de vraie petite radio d’appoint.

Internet aussi

Orienté musique, le Nokia 5800 XpressMusic n’en oublie pas moins la connectivité à l’Internet : web, e-mail et flux RSS. Son navigateur basé sur WebKit (le moteur d’affichage du navigateur Safari d’Apple) est relativement efficace et gère, contrairement à l’iPhone, l’affichage du Flash, un bon point pour lui. Côté messagerie, l’e-mail gère aussi bien les comptes POP que IMAP. On pourra ainsi récupérer son courrier aussi bien par 3G que par Wi-Fi (b/g). Enfin, le A-GPS est lui aussi présent sur ce modèle et couplé à l’excellent Nokia Maps 2.0 que nous avions déjà essayé lors de notre test du Nokia 6120 Navigator .

Même si la version testée n’était encore qu’un prototype, on peut affirmer que le Nokia 5800 XpressMusic est un bon appareil qui mérite toutefois quelques améliorations. La finition et le design ne sont ainsi pas des plus remarquables alors que c’est souvent l’un des arguments de vente principaux de la concurrence. Il reste également quelques progrès à faire du coté de l’interface tactile dont plusieurs détails clochent, comme le double clic de sélection. Voyons maintenant à quel niveau se situe la concurrence.