Mobiles tactiles : le Nokia 5800 face à ses concurrents

Le futur Tube de l’hiver ?

Nokia 5800 XpressMusicIl faut bien avouer que la version du Nokia 5800 Xpress Music que nous avons pu tester en avant-première est clairement convaincante, même si l’on sent bien que Nokia a « bricolé » son interface S60 pour l’adapter aux caractéristiques tactiles. Malgré tout, le résultat est réussi et on ne doute pas que les efforts nécessaires pour réaliser un téléphone très performant soient réalisés par Nokia. La série N prouve en effet que le Finlandais sait fabriquer d’excellents modèles.

La famille iPhoneAlors qui pourra lui tenir tête parmi sa concurrence ? L’iPhone très clairement. Le téléphone d’Apple mise lui aussi sans aucune ambiguïté sur ses capacités d’iPod et reste de loin le meilleur dans le domaine en terme d’expérience utilisateur. Si on ajoute à cela de vraies capacités communicantes (un navigateur au dessus du lot même s’il ne supporte pas le Flash) et la collection d’applications de l’App Store, il est vraiment difficile de nier qu’il reste le maitre de la catégorie tactile grand public.

Une vraie évolution pour HTC

HTC Touch DiamondLa bonne surprise vient du Touch Diamond qui grâce à sa surcouche à Windows Mobile sait se faire très convivial et efficace. On regrette tout bonnement ses contre-performances photographiques et son autonomie « iPhone 3G-like ». Cela est donc de bon augure pour le Touch HD qui sera disponible le mois prochain.

Samsung Player Addict i900Enfin, déception pour le Samsung Player Addict i900. Il nous avait pourtant plutôt convaincus lors de notre test de photophones. Performant dans cette utilisation, il reste encore trop difficile à maitriser à cause d’un Windows Mobile omniprésent qui a sans conteste pris un coup de vieux face aux interfaces tactiles actuelles. Et ce n’est malheureusement pas la surcouche, simple raccourci vers les menus Windows Mobile, qui y changeront quelque chose. Microsoft va devoir réagir avec panache pour le lancement l’année prochaine de la version 7 de son système mobile sous peine de se faire définitivement distancer de la concurrence, sans parler de Google Android qui va pointer le bout de son nez sous peu.