http://media.bestofmicro.com/J/Q/564470/original/Antivirus_gratuit.jpg

Antivirus gratuit : quel est le meilleur en 2016 ?

AVG AntiVirus Free 2016 : un antivirus efficace, réactif et convivial

5 raisons d'adopter (ou pas) AVG AntiVirus Free 2016

Quel avenir pour AVG ? Avast vient en effet d’annoncer sa volonté de racheter son concurrent. Ce qui laisse planer un doute sur l’avenir de cette solution gratuite. Ceci explique peut-être pourquoi AVG FREE a peu évolué depuis que nous l’avons testé l’an dernier. Il est vrai qu’à l’époque il avait connu une importante refonte technique et visuelle. Néanmoins, la protection se montre fiable et vraiment très réactive dans le déploiement des signatures (pour contrer les nouvelles menaces). D’une manière générale, elle se révèle plutôt efficace à protéger l’utilisateur face aux dangers du Web. Elle est aussi agréable à utiliser notamment avec l’apparition de sa nouvelle interface « Zen », sous Windows, qui permet de surveiller l’état de toutes les protections du foyer. Cette interface est une surcouche à celle de l’antivirus. Un peu à la manière du « Launcher » d’Avira, elle regroupe toutes les fonctionnalités AVG qui n’ont pas un rapport direct avec l’antivirus. Évidemment, cette interface est aussi une subtile invitation à installer/acheter les modules complémentaires payants que sont SpeedUp (optimisation des performances), SafeSurf (le VPN) ainsi que la protection gratuite Web TuneUp pour votre navigateur favori.

1 - Oui, pour sa réactivité face aux nouvelles menaces

Tout comme l’an dernier, AVG nous a étonnés sur la réactivité de ses signatures. Sur les tests de détection des malwares de moins de 24H et de moins de 48H, AVG fait bien mieux que la concurrence, quitte à éradiquer quelques faux positifs très douteux. Elle s’est notamment montrée assez efficace à dénoncer les installateurs de logiciels embarquant des adwares et logiciels indésirables (crapwares), même si son manque de proactivité en a, au final, laissé passer certains. D’une manière générale, le niveau de protection d’AVG est élevé comme en témoigner tous les tests des laboratoires indépendants.

2 - Oui, pour la protection Web

AVG est sans doute la protection gratuite qui vous protège le mieux contre le Phishing. Son bouclier est en effet le seul de ce comparatif à repérer nos faux sites PayPal et autres sites factices inconnus des listes d’URL (et qui ne peuvent donc être bloqués que par une intelligence embarquée). Malheureusement, cette protection est encore trop américaine dans son réglage puisqu’elle s’est montrée incapable de défendre proactivement l’utilisateur contre les sites factices de banques françaises, de la Poste ou d’EDF. Néanmoins, toutes les autres protections gratuites font encore moins bien.
Malgré une installation parfois un peu récalcitrante, sa protection Web TuneUp mérita aussi le détour : elle indique l niveau de confiance que l’on peut avoir sur le site visité, elle bloque efficacement les « trackers » publicitaires et elle efface en un clic vos traces (historiques, cookies, caches). Par contre, on regrettera beaucoup que Web TuneUp n’en fasse pas davantage pour protéger le navigateur contre les barres indésirables et les changements intempestifs des pages d’accueil. En la matière Avast s’est montré bien meilleur.

3 - Oui, pour sa console centralisée Zen

Parmi les bonnes surprises de cette édition 2016, on notera l’apparition de la console Zen : celle-ci permet d’un coup d’œil de connaître l’état des protections de tous les équipements du foyer (PC, Smartphones Android) tant que ces derniers sont protégés par AVG. Zen offre ainsi une sorte de tableau de bord de la sécurité familiale et permet de piloter à distance aussi bien la protection que les performances de vos appareils.

4 - Non, pour sa proactivité perfectible

Le problème récurrent d’AVG Free, c’est le manque d’efficacité de ces boucliers proactifs et comportementaux. Pourtant ces derniers progressent notablement sur cette version 2016. Mais l’antivirus continue de trop s’appuyer sur ses détections par signature. Sa capacité à lutter contre les codes inconnus reste insuffisante comme en témoigne la facilité avec laquelle les programmes inconnus, d’origine douteuse, peuvent encore jouer avec les zones critiques du système comme le fichier Hosts. Dès lors, AVG n’a pas su nous rendre une machine parfaitement propre, se laissant aisément berner par les Spywares, adwares et crapwares.

5 - Non, pour la pub et l’installation peu fairplay

Par défaut, AVG cherche absolument à installer la version Pro en mode « évaluation 30 jours ». Au bout des 30 jours, la version basculera alors en mode « version gratuite ». C’est le genre de passage en force que nous n’apprécions que moyennement mais il est heureusement possible d’aller dans les options de l’installateur pour installer directement AVG en mode gratuit. Autre tentative d’influence, juste après l’installation, le logiciel vous invite à réaliser immédiatement un « scan de performances » qui vérifie les erreurs de registres, les fichiers indésirables et la fragmentation dans le seul but de vous encourager à installer l'outil payant SpeedUp. Au passage, on regrettera qu’AVG fasse autant de pubs partout dans son logiciel pour vous inviter à installer « gratuitement » son outil d’optimisation. Car le logiciel, une fois installé, ne fonctionne qu’une seule journée. Pour l’utiliser au-delà, il faut payer ou le désinstaller manuellement !

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
    Votre commentaire
  • JonDol
    Bonjour,

    Le test de Comodo Internet Security (CIS) est un peu n'importe quoi: c'est de loin le meilleur pare-feu et ceci depuis de longues années déjà donc aucune surprise sur le manque de nouveautés en 2016 !

    Pare-feu permissif au départ : ah bon ? C'est sans doute pour ceci que ça prend 10 min de configuration pour faire fonctionner un serveur VNC ou un client bittorrent...

    En mode d'installation avancée on peut choisir à ne pas installer GeekBuddy qui de toute façon peut être désinstallé par la suite, indépendamment de Comodo.

    Impact sur les performances et la stabilité du système: ah bon ? Sa présence est imperceptible sur un PC de 12+ ans, sur mes autres PCs plus récents n'en parlons pas ! Suivez à la lettre le guide de configuration disponible sur le forum de Comodo (en anglais uniquement je crois).

    HIPS désactivé par défaut: c'est parce qu'on peut obtenir un niveau de protection équivalent sans lui. Suivez encore le guide de configuration (pour info, sur mon PC de 12+ ans le HIPS est activé et pourtant ça ne pénalise pas les performances).

    Avez-vous précisé que c'est le seul à offrir une sandbox disponible à toutes les applications (non limité aux explorateurs donc) ? Et ceci sans utiliser le bureau virtuel qui lui nécessite l'installation de Silverlight.

    Si vous aimez la technicité... C'est valable pour toutes les suites de sécurité: le passage par les options avancés est indispensable sinon la suite soit est inefficace soit elle fonctionne mal.

    Et si vous n'aimez pas la technicité, Comodo a aussi un mode apprentissage qui vous posera des questions afin d'apprendre vos habitudes au fur et à mesure. Et si vous n'aimez toujours pas la technicité alors GeekBuddy est votre meilleur ami. C'est aussi grâce au support payant via GeekBuddy que la société se permet d'offrir gratuitement cette extraordinaire suite de sécurité !

    S'il manque quelque chose à CIS c'est un peu d'ergonomie pour supprimer de la configuration des fichiers notés (File Rating) les fichiers qui ne sont plus présents dans le système. A part ceci, que du bonheur avec CIS, depuis 5 ans déjà...

    Cdt
    0