Réussir ses photos de vacances

Mettez toutes les chances de votre côté en choisissant vos horaires

Les longues journées ensoleillées sont souvent l’occasion de sorties en extérieur. Soyez cependant vigilant, car le soleil peut gâcher vos images s’il est utilisé à mauvais escient. En milieu de journée, il peut même se révéler un obstacle particulièrement gênant. Alors au sommet de sa trajectoire, la verticalité de la lumière peut aplatir les reliefs et creuser les visages. Sa blancheur est également souvent peut agréable à l’œil. Dans la mesure du possible, privilégiez les matinées et les fins de journée. Plus horizontale et plus « chaude », la lumière permet souvent de réaliser alors des images très agréables, notamment en portrait et en paysage.

Soyez vigilant à votre orientation

Lorsque la lumière est favorable, soyez rigoureux dans votre positionnement par rapport à votre sujet : si le contre jour est flagrant un flair discret (effet de lumière parasite), mais mal placé peut rapidement venir gâcher votre image (image fissure). Les images les plus fines sont souvent issues d’un placement judicieux du photographe. De manière générale, éviter le placement de votre sujet entre le soleil et votre appareil, une lumière rasante illuminant un sujet prit de trois-quart permet souvent d’obtenir des résultats intéressants.

Soignez vos réglages

Les débuts et les fins de journées ensoleillées offrent souvent des lumières spectaculaires, notamment lors des levers et couchers de soleil. Souvent piégeantes pour les modes automatiques des appareils, n’hésitez pas à faire vous-même vos réglages de balance des blancs et, lorsque votre matériel le permet, d’exposition afin d’obtenir des couleurs à la fois fidèles et saturées.

Le flash : un atout précieux contre le contre-jour

Souvent considéré par les néophytes comme un outil utile dans l’obscurité, le flash peut vous sauver lorsque qu’un sujet en contre-jour est peu éloigné. A courte distance, sa puissance permet en effet de casser la lumière défavorable et sauver votre image. De même, des ombres disgracieuses peuvent être compensées par un léger coup de flash. Certains très grands photographes (ex : Martin Parr) sont des inconditionnels du flash en extérieur par tous les temps.

Lorsque les conditions sont peu favorables, privilégiez les réglages semi-manuels ou manuels

Si votre matériel le permet, l’usage de la surexposition peut sauver vos images lorsque la lumière vous est peu favorable. Lors d’un contre jour par exemple, on peut parfois rattraper la situation, au prix toute fois d’une perte presque totale de l’arrière plan.

N’hésitez pas à sortir des sentiers battus pour obtenir des images inattendues

Les contre jours et les flairs sont souvent gênants lorsqu’ils surprennent le photographe. Néanmoins, leur utilisation à bon escient permet d’obtenir des images inhabituelles parfois du meilleur effet. Dans ce domaine, il n’existe pas de règle, alors n’hésitez pas à réaliser vous-même vos tests et à expérimenter en fonction des possibilités de votre matériel et de votre imagination.

Ne boudez pas les intempéries

Si les belles journées ensoleillées fournissent souvent l’occasion de réaliser de belles images, les orages créent souvent des atmosphères lumineuses inattendues. De même, la pluie crée des reflets souvent intéressants sur le sol. Il arrive parfois même que le soleil refasse surface pendant une averse et là, il ne vous reste plus qu’à vous régaler!

Lorsque le temps est gris, cherchez des solutions alternatives

Un temps maussade crée souvent une lumière plate peu esthétique. Pour réaliser des images intéressantes il vous faudra faire preuve d’imagination. Ici, par exemple, nous nous sommes concentrés sur les reflets.

Soyez attentif à votre environnement

Si les jolies images ne vous suffisent pas et que vous souhaitez dépasser les clichés du type carte postale, concentrez votre attention sur ce qu’il se passe autour de vous. Faites attention à tout et soignez vos cadrages afin d’obtenir des images dynamiques qui dépassent le simple cadre de la photo souvenir.

Quelques accessoires qui vous permettront d’améliorer vos images cet été

Pour finir, voici quelques accessoires très utiles en photo extérieure : le pare soleil, le filtre polarisant et le flash cobra. Très utile par temps ensoleillé, c’est paradoxalement lorsque le temps est gris avec un soleil très diffus derrière les nuages que le pare soleil est le plus utile. En effet il permet d’éviter que les multiples rayons parasites de très faible intensité ne viennent diminuer le contraste de l’image.

Le filtre polarisant a deux intérêts : il supprime les reflets indésirables et il sature les couleurs de l’image dès la prise de vue, et notamment les bleus (particulièrement utile pour obtenir des ciels bien au bleu bien profond).

Enfin, le flash cobra est supérieur au flash intégré sur trois points : plus puissant, il permet d’éclairer une scène plus vaste de manière plus uniforme, sa tête orientable s’adapte à toutes les situations, son déport plus important par rapport à l’axe de l’objectif permet de limiter les yeux rouges et produit des ombres moins disgracieuses derrière les personnages.

Conclusion : n’hésitez pas à sortir des sentiers battus

Le principal élément à retenir de cette série de conseil est d’être rigoureux et inventif lors des  prises de vue pour ne tomber ni dans les pièges de la photographie estivale ni dans les clichés qu’elle véhicule.