Consoles et jeux culte de notre enfance

Game Gear

Qui n’a pas connu la Game Gear, son écran couleur, ses jeux mythiques, et sa consommation gargantuesque de piles ? Alors que la Game Boy, du concurrent Nintendo, fait fureur sur le marché tout juste naissant des consoles portables, Sega a décidé de réagir avec la Game Gear, sa réponse à la portable du plombier italien.

Première console portable couleur

Et la Game Gear avait tout de même de nombreux atouts pour faire de l’ombre à sa concurrente. Elle a été la première à proposer un écran en couleurs rétro-éclairé, qui se payait d’ailleurs par une autonomie excessivement courte.

Christelle Battaia :

Le roi Lion : Grande fan des films de Disney, je ne pouvais pas faire l’impasse sur l’adaptation du Roi Lion sur cette console portable que je ne quittais plus. J’ai passé des heures entières sans jamais décrocher, en y laissant le peu d’humanité qui restait encore en moi. Une fois mes nerfs à vif (à force de perdre), je partais me cacher dans ma chambre pour bouder… Pour résumer bon jeu, mais gameplay assez rude parfois !

Sonic the Hedgehog : le tout premier Sonic à sortir sur la Game Gear était et est encore l’un des meilleurs à mon sens. Ce jeu d’aventure avait tout pour réussir un univers coloré, une histoire bien ficelée et surtout un gameplay agréable. Je me souviens encore comme je sautais sur ma console dès mon retour de l’école !

Jon Arbuckle

Sonic 2 : Aujourd’hui encore, Sonic éveille chez beaucoup des souvenirs fous de vitesse. Pensez donc ! A l’époque de l’âge d’or du jeu du je de plateformes, le petit hérisson devenu mascotte de Sega jouait la carte du gameplay nerveux, là où le plombier de Kyoto axait tout sur la maniabilité. Et à l’époque tout avait été batti autour de ce principe, le level design tout entier était fait de boucles, de longues lignes droites et de rampes de lancement prévues à l’effet de la petite boule bleue. Après le premier volet réussi sur Game Gear, ce deuxième opus proposait une aventure plus riche et légèrement mieux réalisée. A l’évocation de Sonic 2, c’est une foule de souvenirs agréable, je me revois assis dans le canapé avec la console entre les deux mains et le câble du transformateur tendu entre la prise et moi (détail que les possesseurs Game Gear comprendront). L’embellissement naturel du passé ne suffit malheureusement pas à annihiler le recul de l’adulte que je suis devenu, je regrette toujours que cette aventure fut trop courte !

Columns : en 89 le monde découvrait Tetris et le Game Boy ; en réponse directe à ce nouveau phénomène, Sega dotait également la Game Gear d’un puzzle game : Columns. Quel émerveillement face à ce jeu dont le principe reposait surtout sur la couleur là où Tetris axait sur les formes géométriques. Si le jeu en lui même n’avait pas la même saveur que les autres, mes premiers souvenirs multicolores sur une console portable doivent beaucoup à ce jeu. Nostalgie quand tu nous tiens.