Consoles et jeux culte de notre enfance

Amstrad CPC464

Evoquer l’Amstrad CPC464, c’est faire un bond dans le temps de plus de 20 ans, replonger au début de l’adolescence. Pour ceux qui s’en souviennent, cet ordinateur avait la particularité de lire des fichiers inscrits sur bande magnétique, de typiques cassettes audio ! L’Amstrad CPC 464 a marqué toute une génération. Lors de son arrivée en France, en 1984, il coûtait 3500 francs (l’équivalent de 535 euros).

Deux millions d’exemplaires écoulés

Cet ordinateur personnel utilise un processeur Zilog Z80A à 4 MHz et dispose de 64 Ko de RAM pour 32 Ko de ROM. Il utilise comme langage le BASIC, et il est assez simple d’écrire des petits programmes compatibles. Son moniteur peut afficher jusqu’à 27 couleurs.

Au total, plus de deux millions d’exemplaires du CPC 464 seront finalement vendus. Aujourd’hui, bon nombre des jeux auxquels nous jouions à l’époque sont disponibles en ligne sous la forme de … jeux Flash !

David Bénard :

Arkanoïd : casse brique mythique, Arkanoïd présente l’avantage de ne pas vieillir. Le principe de ce jeu n’a en effet pas pris une ride, et malgré un graphisme relativement simpliste, je ne serais pas contre refaire une partie !

Bubble Bobble : ce jeu a fait fureur auprès de tous les fans d’Amstrad, avec sa musique folle, ses plateaux colorés et toutes ses centaines de bulles à l’écran. Dans Bubble Bobble, vous incarnez des petits dinosaures cracheurs de bulles qui doivent parcourir des dizaines de niveaux pour redevenir … humains. Logique, non ?

Gauntlet : une centaine de niveaux de plus en plus complexes, des labyrinthes à traverser et des ennemis à détruire par centaines, voilà votre mission, basique, dans Gauntlet. Je précise quand même que sous son graphisme ultra-simplifié, l’action est censée se dérouler au Moyen Age.

Nigel Mansell’s Grand Prix : simulateur de GP de F1, ce jeu a de quoi fait rire aujourd’hui. Pourtant à l’époque, j’étais bien content d’enfiler la combinaison de mon pilote favori et de vaincre sur à peu près tous les circuits du monde. Il faut l’avouer, le jeu est super facile !

Target Renegade : le jeu de castagne par essence ! Tous les gros durs s’y sont frotté et y ont laissé des dents. Target Renegade est un pur beat’em up où vous devez tour à tour vous confronter à des bodybuilders ou encore des motards.

Rick Dangerous est une suite de jeux qui a laissé des souvenirs mémorables dans la mémoire des possesseurs d’un Amstrad CPC 464. Dans cette seconde aventure, l’intrépide Rick s’attaque aux martiens. Ce jeu de plateformes est toujours aussi fun, près de 20 ans après sa parution.