Consoles et jeux culte de notre enfance

Master System

Un an après son concurrent Nintendo, Sega sort de ses laboratoires la console qui aura pour mission de l’imposer sur le marché du jeu vidéo. Pour cela, la Master System a des atouts de poids, et comme sa concurrente, elle propose de nombreuses adaptations de grands titres de l’arcade.

Le début de la rivalité Sega / Nintendo

La Master System a également été la machine sur laquelle sont nées certaines mascottes de la marque, comme Sonic, mais aussi son prédécesseur Alex Kidd. Mais c’est aussi avec la Master System que les joueurs ont découvert le principe de “nouveau design” d’une même console, avec l’arrivée de la Master System II quelques années plus tard. La console devient plus petite et moins chère, cela surtout dans le but de relancer son intérêt sur le marché.

Nicolas Aguila :

Shinobi : le rêve de tout enfant, à un moment où à un autre, a été de devenir un ninja. Et quand la panoplie offerte pour le carnaval ne suffisait plus, il y avait Shinobi, qui permettait d’entrer dans la peau d’un véritable Ninja. Comme beaucoup de ses homologues de l’époque, le jeu est tiré de l’arcade et propose un challenge corsé.

Outrun est un jeu principalement apprécié pour avoir réalisé le rêve de beaucoup de joueurs de l’époque : débouler à 140 km/h sur une large autoroute au bord de la plage, dans une Ferarri décapotable, le vent dans les cheveux et une belle blonde assise sur le siège passager. Ajoutez à cela une musique entraînante, et vous obtenez l’un des meilleurs jeux de la Master System.