Creative Zen : un baladeur pour concurrencer l'iPod nano?

La simplicité comme mot d’ordre

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les menus du Zen sont clairs. Franchement, la consultation de la notice n’est même pas nécessaire. Les intitulés des rubriques sont parlants et l’on sait immédiatement où trouver ce que l’on cherche. Les différentes rubriques peuvent être ajoutées ou enlevées du menu principal à votre convenance.

Le menu Principal

Une ergonomie à double tranchant

Autant les touches de navigation sont bien placées, autant le bouton d’allumage est vraiment mal pensé. Ce dernier est situé juste en dessous de la connectique des écouteurs. Il sera encore plus difficile d’accès si le casque que vous utiliserez dispose d’un jack coudé. Il s’agit en outre d’un bouton coulissant, beaucoup moins évident à actionner qu’une simple pression. De leur côté, les touches de navigation sont simples et pratiques. Elles permettent aisément d’utiliser le baladeur d’une seule main. On appréciera également l’ajout d’une touche d’accès direct personnalisable. Cette touche, présente depuis longtemps sur les modèles de Creative, permet d’accéder à la fonction de votre choix.

Creative Zen Le bouton d'allumage et la connectique jack 3.5

Restez détendu !

Le dernier bébé de Creative porte très bien son nom. En effet, qui n’a jamais été stressé par un appareil qui met du temps à effectuer les tâches demandées ? De ce côté-là, le Creative Zen dispose d’une réactivité impressionnante. Son utilisation est fluide : écouter de la musique, ou visionner une vidéo, devient un moment de détente, d’autant plus que l’écran de ce baladeur est de qualité. d’un diamètre de 2,5 pouces et d’une résolution de 320 x 240 pixels pour 16 millions de couleurs, il assure un excellent rendu. Toutefois, la taille ne sera évidemment pas suffisante pour visionner un film confortablement.

Mauvaise gestion de la carte mémoire

L’appareil dispose d’une mémoire flash de 4 à 16 Go selon le modèle choisi, mais propose aussi une extension par le biais d’une carte mémoire SDHC. On peut ainsi obtenir jusqu’à 48 Go de mémoire flash sur un seul et même appareil. Attention : les fichiers contenus sur la carte sont totalement dissociés du reste des fichiers. Par exemple, si vous y transférez des musiques, elles ne seront pas incluses dans la classification par artiste, par genre ou par titre de l’interface audio. De la même façon, vous ne pourrez pas lire les fichiers de la carte en même temps que ceux de la mémoire interne. C’est vraiment dommage.

Le port de carte SdLa gestion des données de la carte mémoire se fait dans une rubrique dédiée