K800i vs. N73 : duel de téléphones au sommet

Confort d’utilisation

K800i convaincant

En faisant encore évoluer l’interface de ses prédécesseurs (les K700i et K750i), ce Sony Ericsson atteint ici presque la perfection. Les raccourcis sont clairs et nombreux, l’affichage est rapide et réactif, l’apparence est élégante. L’écran est lumineux et propose une résolution fine de 240 x 320 pixels. Enfin, le temps de démarrage est rapide, de l’ordre de 16 secondes

  • Note : 90/100

Quelques lenteurs sur le N73

Le N73 présente quant à lui un grand écran de 2,4 pouces et aussi une résolution de 240 x 320 pixels. On regrette par contre le système d’exploitation mobile choisi, Symbian qui ne s’avère pas être des plus simples. S’il est adapté à la navigation web et à la lecture d’e-mail, il reste par contre très lent (surtout à la première utilisation après chaque démarrage) et présente une interface relativement complexe. Le démarrage est plutôt lent, il faut plus de 32 secondes pour qu’il soit effectué. Terminons par le joystick de navigation, très difficile à manier et de demandant beaucoup d’application.

  • Note : 80/100

Le K800i devant

C’est donc tout naturellement le K800i qui remporte cette manche malgré un écran plus petit. Son interface pratique et sa réactivité le placent devant le N73 qui paye le prix d’une lenteur chronique et d’une navigation dans les menus trop compliquée pour un portable grand public. Dommage, car son écran de 2,4 pouces est fort agréable rendant la lisibilité plus facile que sur le K800i.