Sécurité : ECall obligatoire dans toutes les voitures en 2010 ?

Le fonctionnement d’eCall est simple et redoutable d’efficacité. En cas d’accident, un appel d’urgence est émis depuis votre voiture et plusieurs paramètres, dont les coordonnées GPS précises, sont transmis. Les secours réduisent ainsi nettement  leur temps d’intervention. Le système devrait épargner à terme 2500 vies par an, et réduire la gravité des blessures de 15% environ grâce à la plus grande rapidité de l’arrivée des équipes médicales (source commission européenne).

L’eCall peut être actionné manuellement via une touche SOS ou automatiquement grâce au déclenchement des airbags et à une série de capteurs placés dans le véhicule. Même si le conducteur est inconscient, les secours seront donc prévenus. Le temps total de communication est inférieur à 40 secondes et bénéficie de la couverture du réseau GSM.

L’eCall, qu’est-ce que c’est ?

Dans les années 2000, l’Union Européenne a fait de la baisse de la mortalité routière l’un de ses principaux chantiers dans le domaine des transports. De cette volonté est né le programme eSafety : parmi les nombreuses utilisations de l’électronique et des communications figurait la possibilité d’utiliser les systèmes d’information afin de prévenir les secours au plus vite en cas d’accident, directement depuis la voiture. eCall était né.

eCall repose sur trois composantes fondamentales :

  • Un numéro d’urgence européen, le 112, et sa variante e112 à géolocalisation
  • Un réseau de centres de réceptions d’appels d’urgence PSAP (Public Service Answering Point)
  • Un système d’alerte placé dans la voiture, et qui couple un récepteur GPS avec un système de communication.