Idée reçue n°6 : Les écrans sont nocifs pour la santé

Un écran éteint continue d’être dangereux

Voici une question qui ne revient pas fréquemment, mais qui a été soulevée notamment à l’époque des « filtres à écran ». Rappelez-vous, ces filtres que l’on disposait par-dessus les écrans cathodiques, soit-disant anti-reflet, anti-statique et anti-radiation. Précisons un point : que l’écran soit allumé ou éteint, le constat est le même : toutes les enquêtes épidémiologiques qui ont été réalisées  n’ont décelé aucune dégradation autre que celle de l’âge. En revanche, sur certains types d’écrans cathodiques, quelques radiations peuvent être émises par le dos de l’écran, qui s’arrêteraient à 10 cm. Au-delà, les mesures sont formelles : aucune trace d’onde.

Innocuité normalisée

Les écrans LCD dégagent peu de chaleur : 30 à 40 watts pour un moniteur, quelques watts seulement pour un PC portable. Malheureusement, un nombre croissant de PC portables à LCD est équipé d’une dalle brillante qui engendre des reflets miroir, comme sur les premiers écrans cathodiques. Il convient donc de privilégier un écran PC portable à écran mat, même si ceux-ci sont de moins en moins nombreux sur le marché.

Depuis mai 2008, des normes internationales sont en places, concernant les exigences ergonomiques pour le travail de bureau et les terminaux à écran de visualisation (articles R. 4451-12 à R. 4451-17 du code du travail). Par ailleurs, les fabricants d’écrans s’alignent depuis longtemps sur des normes sévères comme des standards technologiques suédois. Ces standards,  très draconiens en matière d’émissions de radiations, garantit l’innocuité des écrans cathodiques.

RÉSULTAT : Fausse idée reçue