Ces entreprises high-tech au passé étonnant

Samsung : l'entreprise touche à tout

SamsungSi Samsung (qui signifie “trois étoiles”, en coréen) est aujourd’hui principalement connu pour ses nombreux appareils électroniques, il s’agit d’abord et surtout d’une entreprise historique en Corée. Elle a en effet été fondée à Daegu, dans le sud du pays, le 1er mars 1938, sous l’impulsion de Lee Byungchul. À cette époque, ses activités sont bien éloignées de l’électronique, puisque l’entreprise se destine surtout à l’export de produits frais, de poisson, de légumes et de fruits vers la Chine...

Des débuts dans l’alimentaire

C’est donc en se spécialisant dans la vente de produits alimentaires que Samsung, alors une petite entreprise comptant une quarantaine d’employés, commence ses activités. Dans la décennie qui va suivre, l’entreprise va se renforcer dans ce secteur, notamment en s’intéressant à la production de farine et de sucre. C’est d’ailleurs à cette époque que Samsung va devenir un groupe, et diversifier peu à peu ses activités, jusqu’ici principalement concentrées sur l’alimentaire.

Ainsi, la société Cheil Industries est créée en tant que filiale du groupe Samsung en 1954. Celle-ci se concentre principalement sur l’industrie du textile, et est toujours active aujourd’hui sous la coupe du groupe Samsung. La diversification du groupe va continuer à s’étendre sans trop de limites, puisque c’est en 1958 que l’entreprise se lance dans la vente d’assurances en Corée, et ouvre en 1963 sa propre chaîne de boutiques, Shinsegae, dans le pays. Si cette chaîne existe toujours en Corée, elle n’appartient cependant plus au groupe Samsung depuis les années 90.

Le JoongAng Ilbo, lancé par SamsungLes années 60 sont toujours une époque dans laquelle Samsung cherche à se diversifier, et l’entreprise ne lance en 1964 rien de moins que son propre réseau de diffusion télévisée : Tongyang Broadcasting Company (TBC). Cependant, ce réseau va fusionner en 1980 avec le réseau Korean Broadcasting System (JBS), qui appartient au gouvernement coréen. Le 22 septembre 1965, Samsung continuera son intrusion dans les médias, en lançant le JoongAng Ilbo, son propre quotidien national. Ce journal va rapidement devenir l’un des trois principaux quotidiens du pays, avec un tirage à près de 2 millions d’exemplaires, et sera fusionné à KBS en même temps que TBC en 1980.

L’électronique en 1969

Ce n’est qu’en 1969 que Samsung s’intéresse à l’électronique, en fondant sa division Samsung Electronics, qui deviendra plus tard une de ses principales activités dans le monde. Cette division est alors chargée de fabriquer des téléviseurs, des calculatrices, des réfrigérateurs, des climatisations et des machines à laver. Là encore, le succès ne se fait pas vraiment attendre, et Samsung vendra sa 10 millionième télévision en 1981. C’est en 1988 que cette division fusionne avec une autre filiale, Samsung Semiconductor and Communications, pour donner l’entité que nous connaissons aujourd’hui.

Cette introduction dans le monde de l’électronique n’a pas été un frein pour autant au développement et à la diversification de Samsung. Le groupe se lance en 1974 dans la pétrochimie, et son entreprise de construction sera fondée en 1977. Celle-ci va d’ailleurs plus tard réaliser des édifices connus, comme le gratte-ciel Taipei 101 (la plus haute tour du monde jusqu’en 2007), à Taiwan, ou encore l’une des impressionnantes Petronas Twin Towers, en Malaisie. Le groupe va même lancer sa propre équipe de baseball professionnel en 1982, et va s’allier au Français Renault en 1994 pour vendre des voitures sur le territoire coréen. Aujourd’hui, Samsung emploie près de 263 000 personnes, toutes divisions confondues.