L'escrime en Bluetooth pour les Jeux Olympiques

La hi-tech s'adapte aux règles du jeu

Avant de rentrer dans le détail technique, un rappel des règles s’impose. Effectivement, si le dispositif repose sur l’électricité pour chaque arme, les conditions de touche changent d’une arme à l’autre. Ainsi, pour marquer une touche à l’épée, la surface valable comprend tout le corps du tireur, de la tête aux pieds. Au fleuret, la zone valide se restreint uniquement au tronc. Pour ces deux armes, un capteur est fixé sur la pointe. La partie mobile de ce capteur s’enfonce légèrement dans son support et établi ou coupe un contact quand le tireur a touché avec la pointe la surface valable de son adversaire.

L’utilisation du sabre

On parle alors d’arme d’estoc. Le sabre, lui, est une arme d’estoc, de taille et de contre-taille. Tous les coups portés par le tranchant, le plat, le dos ou la pointe de la lame sont comptés comme touche (coups de taille, de contre-taille et de pointe). Toute la surface au-dessus de la taille, englobant tronc, bras et masque, est valable, hormis les gants. A chaque point, les tireurs se remettent au milieu de la piste pour reprendre l’assaut.