L'escrime en Bluetooth pour les Jeux Olympiques

Les origines de l’escrime remontent à l’antiquité, en Egypte. Selon l’historique du maître d’armes Gérard Six, « quatre bons siècles avant les Jeux olympiques de la Grèce antique, un bas-relief du temple de Médinet-About en Haute-Egypte et construit par Ramsès III en 1190 avant J.-C., évoque une compétition sportive organisée par le pharaon pour célébrer sa victoire sur les Libyens.

Des "bâtons à plaque" comme arme

Les armes – certainement des « bâtons à plaques » – sont mouchetées par un renflement bien visible. Les mains sont protégées par une garde analogue à celle d’un sabre, et certains des escrimeurs ont la figure protégée par un masque dont la mentonnière en bourrelet, couvrant les deux oreilles, est rattachée à la perruque. Le bras non armé sert à parer et il est protégé d’une sorte de bouclier. »

Des valeurs historiques

Depuis, cette discipline n’a cessé de se développer à travers le monde et l’Histoire. Ce riche passé se retrouve dans les valeurs de ce sport : respect, honneur, fierté et fair play. Ainsi, avant chaque assaut, les règles imposent que les sportifs se saluent avec leur arme.