SAMSUNG EX1 : un compact très expert

Un objet désirable

Déjà, c’est un bel objet. Samsung joue le look rétro avec un aspect anguleux et une forme brute taillée à la serpe qui rappelle un peu les productions soviétiques des années 70. Pour autant, le maître du design coréen réussit à en faire un appareil séduisant assez désirable car il rappelle une époque où la photo n’était pas automatique, où la réussite demandait de l’investissement. Le boitier en métal respire la robustesse et la finition inspire confiance. Évidemment, c’est déjà un gros bébé comparé à un compact standard. Avec 330 grammes sur la balance, l’EX1 est assez lourd et ses dimensions sont plus proches d’un petit hybride. Cela n’empêche pas une prise en main correcte, car Samsung a mis l’accent sur l’ergonomie.

Contrôle utilisateur

Autre caractéristique essentielle d’un appareil expert, l’utilisateur peut reprendre le contrôle et tous les modes manuels sont bien présents. Il sera alors assisté par un indicateur d’exposition gradué très réussi et deux molettes qui permettent de commander l’ouverture et la vitesse. L’une se situe à l’avant sur la poignée et dispose même d’une fonction bouton en
appuyant dessus. Située à l’arrière, l’autre entoure l’habituelle croix de commande. Il n’y a malheureusement aucune possibilité d’attribuer à ces deux roues d’autres fonctions que celles prévues. En revanche, de nombreux réglages peuvent se faire directement sans passer par des menus. À ces commandes manuelles s’ajoute un menu bien pensé. On peut avoir accès à la version complète par la touche Menu ou aux seuls réglages de l’image par la touche Fn qui les font apparaitre en surimpression pendant que l’on continue à voir l’image.

Un écran somptueux

Attribut remarquable de l’EX1, son écran de trois pouces est orientable dans tous les sens. Il est de type AMOLED et sa résolution est de 920 kpixels. Les angles de vision sont excellents, tout comme l’est la restitution des couleurs. Du moins lorsque la luminosité n’est pas trop élevée, car sa capacité à rester lisible en plein soleil est bonne sans plus. On peut l’utiliser comme un écran fixe classique collé au boitier ou alors à la manière d’un caméscope déplié sur le côté, ce qui autorise vraiment tous les angles de prise de vue. Replié, il est également protégé des chocs en le tournant côté appareil. La définition et la qualité de cet écran permettent aussi de juger avec précision la photo prise.