Réduire les délais de paiement

Chaque année, près de 2 milliards de factures sont échangées entre les entreprises en France. Peu de solutions ont permis jusqu’ici d’optimiser ce poste. L’arrivée de la facture dématérialisée change la donne.


La facturation est un poste clé de toute entreprise. C’est le maillon essentiel qui relie la livraison d’un bien ou d’un service à son paiement par le client. C’est un poste souvent lourd dans l’entreprise. On estime aujourd’hui à près de 11 ? le coût d’émission d’une facture dans une entreprise classique équipée d’un logiciel de gestion comptable. Le coût de traitement d’une facture reçue (réception, contrôle, paiement, archivage, litiges éventuels) s’élève lui en moyenne à 15 ?. C’est aussi un poste à faible valeur ajoutée.

Une initiative européenne

Assez paradoxalement, ce poste stratégique a échappé jusqu’à présent à toute évolution significative. Les blocages ont pendant longtemps été à la fois réglementaires et culturels. Au cours des dernières années, la réglementation a sensiblement évolué. L’initiative a d’abord été européenne avec la directive 2001/115 relative à la « simplification, modernisation et harmonisation des conditions imposées à la facturation en matière de TVA ». Ce texte est entré en vigueur en France en 2003. La loi stipule désormais que « les factures peuvent sous réserve de l’acceptation du destinataire, être transmises par voie électronique dès lors que l’authenticité de leur origine et l’intégrité de leur contenu sont garanties » (article 289-V du Code Général des Impôts).

De nombreux gains à la clé

Pour l’entreprise, la facture dématérialisée est une vraie aubaine. Elle permet de réaliser des gains de temps (transmission plus rapide des factures et des paiements, diminution des causes de litiges, ...) et gains financiers importants (diminution des frais d’envois, d’archivages, suppression des impressions papier). Cerise sur le gâteau, elle permet un meilleur suivi des factures et une hausse du niveau de sécurité des données ainsi échangées.


Une réduction des coûts de plus de 70%

A titre de comparaison, on estime aujourd’hui à 4 € le coût de traitement d’une fecture dématérialisée reçue et à 3 € celui d’une facture dématérialisée émise. Ces chiffres sont à rapprocher des chiffres cités en début d’article...A chaque chef d’entreprise de faire maintenant ses soustractions...De belles économies en perspective !