Les films Blu-ray de l’été

Qualité d’image – 8/10

Avatar a été tourné pour la 3D et ça se sent. La plupart des plans du film sont conçus avec la 3D en point de mire. On retrouve donc beaucoup de panoramiques rotatifs (voir les scènes des monts flottants) ou de scènes avec un avant plan très présent, et un second plan rejeté loin derrière, afin de favoriser l’effet de profondeur. Le problème, c’est qu’en 2D, HD ou pas, ça n’a pas grand intérêt. Autre souci, le fait de ne pas avoir de troisième dimension déroute. On perçoit plus facilement les défauts d’animation ou de texture. Et pour les gamers, l’impression d’assister à une cinématique de jeu de trois heures est perturbante. Le piqué du Blu-ray est néanmoins impeccable. Sur une télé bien réglée, les couleurs ne sont pas aussi criardes que ce que l’on aurait pu penser. Le bleu des Navis est subtil, leur peau est tout en nuances de bleu. C’est d’ailleurs un très bon test pour votre écran plat. Si vous avez des Navis bleu « Harpic WC » uniforme, il faut sûrement retoucher la colorimétrie, car ça ne vient pas du film. On pourra reprocher des tons chair un peu gris pour ce qui est des humains, mais c’est peut-être un choix du réalisateur. Difficile à dire.

Qualité sonore – 9/10



C’est le carton plein. La piste audio est de toute beauté. Elle est particulièrement soignée sur les dialogues et explose littéralement dans les scènes d’action. Si vous aimez vos voisins, il faudra même sans doute baisser un peu la participation du caisson de basse. On en prend plein les oreilles. Mission accomplie. Le mixage de la voix sur le fond sonore est également très plaisant. Sans avoir à retoucher la voix centrale, les dialogues restent audibles même quand ça canarde dans tous les coins. Pour autant, la bande son ne manque pas de subtilité. Entendre le bruissement des feuilles tout autour de soi quand les Navis crapahutent dans les arbres vous donne le frisson. La piste audio reste un des intérêts majeurs de ce Blu-ray. Mais VO et VF ne sont pas logées à la même enseigne. La VO bénéficie d’un master DTS-HD de haute résolution alors que la VF est en simple DTS mi-débit. Bref, on vous conseille, pour changer, de regarder le film en VO. Une curiosité à noter cependant : les sous-titres apparaissent en jaune. Et sous-titre il y a même en VO puisqu’une partie du film est dialoguée en Navi dans le texte.

Faut-il acheter la version Blu-ray



Personnellement, je pense que non, et ce pour plusieurs raisons. Si vous avez aimé le film, vous désirez sans doute en savoir un peu plus et il n’y a aucun contenu additionnel. C’est quand même un sacré affront aux hordes de fans du film. En outre, une version enrichie, sinon 3D devrait sortir pour la fin de l’année. On pense sincèrement quand on voit cette galette, qu’elle a été sortie pour occuper le terrain d’ici là. Finalement, c’est un peu le marketing cinématographique décomplexé ce Blu-ray.

Le test complet chez nos confrères d'Ère Numérique