Visite guidée chez Free

Free nous ouvre un NRA

Placé au sous-sol d’une pièce jouxtant le central téléphonique du quartier, le NRA que nous avons visité, dans le même arrondissement que le siège d’Iliad, comprend l’infrastructure France Télécom/Free et des DSLAM. Rappelons qu’un NRA est un répartiteur téléphonique, un local où s’effectuent toutes les connexions qui concerne le réseau filaire qui dessert les clients de l’opérateur.

NRA Free

Dans l’univers d’un NRA

Ce qui frappe d’entrée, ce sont les longs câbles qui relient les différents DSLAM aux murs de répartiteurs hauts de plus de deux mètres. Ils comprennent les connexions de tous les abonnés du quartier. C’est ici que la ligne téléphonique est séparée en deux : fréquences hautes pour l’opérateur alternatif et fréquences basses pour la ligne téléphonique France Télécom. L’autre partie du branchement se situe de l’autre côté du mur, en amont chez ... France Télécom.

DSLAM Free NRACe répartiteur téléphonique n’est pas un très gros NRA, mais le bruit de la soufflerie qui aide à ventiler la pièce est elle aussi impressionnante. L’importance d’une pièce comme celle-ci dépend tout simplement du nombre d’abonnés reliés. Plus le quartier (ou la ville) compte d’abonnés et plus le NRA sera dense.

La pièce est principalement composée de DSLAM qui relaient le flux et gère les connexions des lignes dégroupées (plus de 3/4 des abonnés de Free concernés). Dans le cas d’un dégroupage total, la totalité de la ligne est raccordée et gérée par les équipements Free (mais continue de passer par la salle France Telecom). Quelque part près de chez vous, un NRA illustre à merveille la cohabitation France Télécom/Free.