Navigateurs GPS : l'info trafic en détail

La collecte d’informations

Le secteur français de l’info trafic TMC-RDS ne compte que deux acteurs. Le plus ancien est V-Trafic, il fut rejoint en novembre 2005 par le système ViaMichelin proposé par le premier fabricant mondial de pneus. Pour les deux systèmes, le fonctionnement est relativement similaire et se déroule comme suit.

De très nombreuses sources

À la base vient forcément le recueillement des informations que l’on transmettra par la suite au conducteur. Les sources sont multiples et hétérogènes. Certaines viennent de la surveillance automatique du réseau routier : boucles magnétiques disposées dans le revêtement des chaussées, surveillance vidéo ou encore suivi d’une flotte de véhicules équipés de GPS, comme les taxis G7 pour V-Trafic. D’autres sources sont dites « manuelles », elles sont fournies par exemple par les forces de l’ordre ou les sociétés exploitant les réseaux.

Ces sources sont donc extrêmement disparates et viennent autant du Ministère de l’Équipement ou de l’Intérieur que des collectivités locales ou encore des sociétés autoroutières. C’est donc ensuite au fournisseur du service de regrouper toutes ces informations pour proposer un signal d’information homogène et normalisé.