PSP, Archos et téléphones : de bons GPS ?

L'Archos en navigation

Disons-le tout net : l’Archos est le meilleur de ces trois systèmes alternatifs. Il est très clairement au-dessus des deux autres appareils et le kit GPS en lui-même est moins onéreux que ses concurrents.

Une bonne qualité de réception

La qualité de la réception est très bonne, SiRFstar III oblige. Le premier fix est rapide, moins de cinq minutes, et le récepteur ne nous a jamais lâchés durant notre trajet. Sur ce point, il est nettement au-dessus du modèle de Sony et du niveau de celui de Sony Ericsson, voire même meilleur. En pratique, il n’a rien à envier à un système de navigation GPS classique.

La saisie d’adresse : vive l’écran tactile

Comme la majorité des systèmes de navigation, l’Archos est équipé d’un écran tactile. La diagonale de l’écran et la puissance du PMP rendent la saisie d’adresse fluide et efficace, même si le système de reconnaissance type T9 qui propose le choix des destinations est perfectible. L’écran tactile reste tout de même un gros point positif, qui accélère nettement la saisie des adresses.

La navigation, parfaite

La navigation est fluide, les chemins proposés sont corrects, les indications sont claires et précises. La précision est très bonne et dans l’ensemble, l’Archos GPS n’a rien à envier à un système de navigation autonome de milieu de gamme. Un véritable sans-faute.

Dans l’absolu, le seul défaut de ce GPS est l’impossibilité de l’utiliser en mode piéton puisqu’il est intégré dans le support voiture, avec sa ventouse, et n’est pas équipé d’une batterie. Alors que le GPS de la PSP et le HGE-100 de Sony Ericsson peuvent être utilisés pour des ballades en forêt, le GPS d’Archos reste cantonné à la voiture.