PSP, Archos et téléphones : de bons GPS ?

De vraies alternatives ?

Au final, que penser de ces trois appareils ? Du bien et du mal. Du bien pour le concept, tout simplement : proposer une option GPS sur un téléphone, une console portable ou un PMP, c’est une bonne idée. Mais le problème vient de la mise en œuvre. Concrètement, seul le GPS d’Archos nous a vraiment convaincus et mérite selon nous de remplacer un système de navigation GPS.

L’Archos est rapide, efficace et facilement utilisable. Le grand écran tactile est pratique et l’appareil est fourni avec les accessoires. La qualité de la navigation est excellente et la réception est bonne. Il n’a pas de véritable gros défaut et c’est donc notre meilleur choix.

Le GPS de la PSP, même s’il est très agréable à regarder, a quelques défauts rédhibitoires : une réception très mauvaise et un prix un rien élevé. Même si la qualité de la navigation en elle-même est excellente et visuellement très réussie, le fait que le récepteur capte mal est un problème très gênant.

Enfin, le Sony Ericsson HGE-100 est un bon accessoire pour les piétons mais il n’est pas vraiment adapté à la voiture. Même si le logiciel fourni est efficace et que le récepteur capte bien, il a deux gros défauts : un écran de téléphone reste généralement trop petit et donc déconcentre le conducteur et la solution de navigation risque d’être onéreuse pour ceux qui ne disposent pas d’un forfait Data : 49 euros plus les transferts de données.