[Test] Gyromax Smartboard : on craque (ou pas) pour le gyropode ?




À lire : Trottinettes électriques, gyropodes, smartboards : comment choisir ? lequel acheter ?

Qu’on les appelle Hoverboard, Skateboard électrique, Segway sans guidon ou encore « véhicule électrique auto-équilibré », les gyropodes de la race du Smartboard sont quelque peu à part. Pas aussi mobile qu’une trottinette électrique, mais plus simple d’utilisation qu’une gyroroue comme leSolowheel, cette planche distribuée en France par Gyromax se destine donc à un nouvel usage à mi-chemin entre ces deux objets. Mais est-ce qu’on son achat est justifié pour autant ? Tient-elle la comparaison face à des concurrents qui excellent dans d’autres domaines, et quels sont les avantages que cette planche a pour elle ?


5 raisons de craquer (ou pas) pour la Smartboard

Oui : Parce que ça s’apprend en 5 minutes

C’est le principal avantage de la Smartboard : il ne faut que quelques minutes pour dompter l’engin. S’il en va de même pour la plupart des trottinettes (électriques ou non), c’est en revanche un avantage certain par rapport aux gyroroues, qui demandent toutes un apprentissage très long, pouvant atteindre plusieurs semaines. Dans le cas de la Smartboard, l’aisance que l’on acquiert est même surprenante : la première utilisation est tâtonnante, hésitante, on se retient aux murs, aux tables, aux amis. Puis on en comprend vite le fonctionnement : on s’incline légèrement vers l’avant pour accélérer, et légèrement vers l’arrière pour ralentir ou reculer. Le secret étant de se tenir assez droit sur la planche, une fois que l’on a compris ces bases, amorcer un virage semblera presque naturel : il suffit de se tourner vers la direction que l’on veut prendre, et nos pieds se placeront naturellement de sorte à ce que la Smartboard comprenne nos intentions et nous dirige à l’endroit voulu. C’est bien simple : presque toutes les personnes qui ont posé les pieds dessus à la rédaction sont parvenues à effectuer des trajets simples quelques instants plus tard.

Oui : Parce que c’est super fun à utiliser

De la même manière qu’une gyroroue, qui ne propose aucun guidon et se contrôle uniquement avec ses pieds et son corps, la Smartboard propose des sensations assez intéressantes, même à faible vitesse. Si on surmonte assez vite le côté impressionnant d’être livré à soi-même sur une planche électrique, c’est pour prendre un réel plaisir à manipuler la planche du moindre mouvement de pied. Le temps d’apprentissage étant considérablement réduit, le plaisir est d’ailleurs immédiat, et on a tout de suite envie de tenter de nouvelles choses avec le gyropode. Malheureusement, si le fun est incontestablement au rendez-vous, on regrette de en pas pouvoir en faire plus avec la planche : les petites roues empêchent incontestablement de passer les obstacles, même petits, et la vitesse maximale de 10 km/h, si elle est déjà plaisante, reste quelque peu limitée.

Oui et non : Parfait en intérieur, pas du tout adapté à l’extérieur

Si les trottinettes et autres gyroroues que nous avons testées jusqu’à maintenant avaient pu être emmenées en ville et dans les parking, c’est principalement en intérieur, à la chaleur de nos bureaux, que nous avons fait rouler la Smartboard. L’engin est évidemment capable de rouler sur un trottoir ou une route goudronnée, et passe assez bien les côtes pour peu qu’elles ne soient pas trop raides, mais il souffre de nombreuses limitations qui le rendent peu agréable à utiliser en espace urbain. Pour commencer, nous l’avons déjà dit, mais les petites roues constituent un problème sur les terrains qui ne sont pas entièrement plats : le moindre trottoir se révèle être un obstacle insurmontable, et vous obligera à descendre de la planche, la prendre à la main, et la reposer pour repartir. Pareil sur une route qui présente un peu trop d’aspérités : gare à la chute si une roue va se bloquer dans un creux ou qu’une bosse fait bondir votre appareil à pleine vitesse. En intérieur, la Smartboard est fatalement plus agréable à utiliser, le sol ayant tendance à être plus lisse. Reste la vitesse, limitée à 10 km/h, qui rendent la Smartboard assez peu intéressante à utiliser sur de longues distances, notamment en ville : elle ne fera pas le poids face à une trottinette ou autre gyropode capable d’atteindre les 20 ou 25 km/h. 



Non : Parce qu’on ne veut pas avoir à la porter

Nous l’avons vu, la Smartboard n’est pas vraiment taillée pour un paysage urbain avec ses trottoirs, ses escaliers et ses pavés. Pour aller d’un point A à un point B, il va donc falloir envisager de la transporter pendant qu’on ne l’utilise pas. Pour cela, Gyromax, le fournisseur français du gyropode,  a pensé à tout et offre un sac à tous les acheteurs de la Smartboard. Elle n’est pas non plus excessivement encombrante, avec ses 65 centimètres de long et ses 25 centimètres de large, bien qu'elle qu’elle pèse près de 10 kg sur la balance. Rien d’insurmontable, donc, si ce n’est qu’il va falloir se faire à l’idée que vous allez passer du temps à transporter un objet qui est censé avoir été conçu pour vous transporter vous-même, tâche qu’il réalise pourtant assez bien tant qu’on ne lui en demande pas trop. On a les pieds fermement campés sur le futur, et il refuse de nous emmener où on veut !

Non : Parce que c’est encore assez cher

Comme souvent avec les gyropodes du marché, la question du prix peut être un frein potentiel à l’achat. La Smartboard que nous avons testée est proposée à un peu plus de 900 euros sur le site de Gyromax. Ce prix égale celui de bon nombre de trottinettes électriques, ce qui ne manquera pas d’étonner. On pourrait avancer que ces trottinettes se destinent à un autre usage, plus urbain, que ne vise clairement pas la Smartboard. Mais on se demande alors à quel public se destine exactement cet engin, qui bien qu’il ne manque pas de qualités, ne remplacera pas certains concurrents au même prix. Reste qu’il s’agit de loin du gyropode sur lequel nous avons eu le plus de plaisir à poser les pieds, il reste donc à se poser cette question : l’amusement procurer mérite-t-il de délester sa bourse pour une planche de ce genre ? Pour l’instant, la réponse ne nous paraît pas du tout évidente, mais il existe déjà de nombreux modèles se présentant comme similaires, et à des tarifs deux à trois fois inférieurs. C’est peut-être vers ces derniers que les moins fortunés voudront se tourner.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
2 commentaires
    Votre commentaire
  • certym1
    Le prix annoncé est dément on trouve cet engin à 250 / 350€
    Par exemple sur amazon.fr sous différents noms dont "electric scooter". Livraison sure. Reprise s'il y a le moindre souci.
    ou encore sur des sites chinois tel que Aliexpress le transport et la TVA seront à rajouter... Plus les aléas.
    Engin fabriqué en Chine.
    J'ai payé le mien transport compris 350€.
    0
  • certym1
    Les démos des fabricants sont convaincantes et agréables à regarder.

    Par contre on trouve des compilations de chutes montrant de réels dangers potentiels.
    Exemple
    sous le titre "Hoverboard "Mini-Segway" Fails Compilation " sur Youtube
    https://www.youtube.com/watch?v=uyq35dpPj40
    Good luck
    0