Ex-hackers, ils ont vendu leur âme au diable

Kevin Poulsen

Kevin Poulsen s’est fait connaître dans les années 80. En 1983, il s’introduit dans le réseau ARPAnet, souvent considéré comme l’ancêtre d’Internet, via l’Université de Californie. 


Il ne sera pas inculpé, et va même se faire embaucher en 1985 en tant que consultant en sécurité chez Sun Microsystems, ce qui ne le poussera pourtant pas à raccrocher les gants. Il continue donc ses activités de hackers dans l’ombre et de s’équiper en conséquence. En 1987, il va ainsi mettre la main sur un document classé secret défense, qui explique le plan de vol d’un exercice militaire, et s’introduira par la suite dans le réseau privé de l’armée de terre américaine. Il commettra par la suite plusieurs délits, comme l’intrusion dans des centraux téléphoniques pour y voler des équipements et codes d’accès qui lui permettront d’organiser de futures attaques.


Il sera arrêté une première fois en 1989, lorsque les autorités trouveront dans son casier le matériel qu’il avait volé dans les différents locaux où il s’est introduit. Il s’enfuit juste avant son procès, mais sera rattrapé en 1991 par le FBI qui le traînera finalement devant la justice, où il sera condamné à une peine de quatre ans de prison pour sept chefs d’accusation, dont entrave à la justice et délit de fuite, intrusion dans une machine de la compagnie Pacific Bell, ou encore intrusion dans le réseau militaire MASnet.


Depuis ces péripéties, il semble s’être définitivement reconverti, puisqu’il s’est fait embaucher en tant que journaliste pour le journal SecurityFocus, où il écrivait des articles concernant la sécurité. Il est aujourd’hui le rédacteur en chef du magazine américain Wired, qui traite de nouvelles technologies.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
13 commentaires
    Votre commentaire
  • Papounet17000
    Citation:
    Un simple coup de sifflet dans le combiné servait donc à tromper le central téléphonique, permettant ainsi de passer des appels gratuitement vers n’importe quel téléphone dans le monde. Cette méthode sera d’ailleurs reprise plus tard au moyen de Blue Box, dont Steve Jobs et Steve Wozniak étaient friands.


    Donc Steve Jobs n'a rien inventé, tout au long de sa vie il n'a fait que piquer les idées des autres et il à osé faire des procès à tout va à ses concurrents.

    Ca ne m'étonne pas que maintenant Apple prenne l'eau, plus de capitaine pour pomper ce que font les autres et une entreprise qui est incapable de faire comme lui.
    2
  • Kenelm
    J'attribue une note de 10/10 au post ci-dessus :dawa:
    2
  • 0smanaslan
    Mouais... Donc en rien les Steve sont des hackers? Ils ont juste repris le siflet de captain crunch et ont fait une boite avec, c'est ça être hacker?
    C'est juste pour faire du buzz que vous les avez mis là...
    1
  • Johan_et_Pirlouit
    Le seul talent de Steve Jobs c'est d'avoir su commercialiser avec succès des idées rencontrées çà et là, en particulier l'interface graphique avec icônes et l'usage de la souris. Pour les développements nécessaires à la commercialisation, il a toujours su s'appuyer sur un vrai développeur, Steve Wozniak. Car, seul, Steve Jobs n'aurait pas été loin. Son seul talent, donc, réside bien plus dans le marketing que dans le hacking. Il n'a donc rien à faire dans cet article. Sauf pour glisser délicatement une pub pour la Firme à la Pomme Croquée (donc un peu de ranking sur Google)...
    1
  • matrix71
    LoL! le sifflet de captain crunch dans un paquet de céréale.
    1
  • tatawin33
    j'adore les affirmations du genre "il a maintenant totalement arrêté ses activités de hackers".... qu'est-ce vous en savez vous autres journalistes? les hackers ne se cachent pas et ne récidivent pas non plus, c'est ça? quelle arrogance mêlée de naïveté!
    0
  • The-Master
    @ Papounet17000

    Votre intelligence me dépasse.

    Cependant je vais quand même vous apprendre trois nouveaux mots chaque jour, mais à vous d'aller chercher des informations sur le net.

    Aujourd'hui, ces trois mots sont :
    -WebKit
    -OpenCL
    -ARM

    Mais qu'elle est donc l'entreprise derrière tout ça ????
    Peut-être une petite pomme........
    -1
  • hyxopan
    @The-Master
    C'est beau de dire tant de conneries avec autant d'arrogance, c'est de pire en pire le crétinisme à la pomme :

    -WebKit est pour partie un fork de KHTML et des librairies KJS de KDE et que sais-je encore.
    -OpenCL est le fait d'un consortium composé d'ARM, ATI, Creative, Dell, Ericsson, Freescale, Imagination Technologies (en), Intel, Motorola, Nokia, Nvidia, Samsung, SK Telecom, Sony, Sun, Apple et Texas Instruments.
    -l'architecture ARM a été développée pour les ordinateurs Acorn en 1983 par ARM Ltd qui a ensuite revendu des licences de fabrication, ARM Ltd c'est Acorn+Apple+VLSI
    3
  • Kenelm
    Microsoft et HP ont fait quasi autant qu'Apple là-dessus. Tout raccrocher à Apple c'est juste risible.
    1
  • DonQuijote1605
    @The-Master Apply water to burn area
    0
  • deo54
    Vendu leur âme au diable !?
    0
  • rania farfar
    braves hackers; c est la meilleure profession dans ce monde hypique.
    0
  • tranche
    Vendu leur âme au diable ?!!?

    DVD Jon, Comex et GeoHot ont permis aux utilisateurs d'utiliser pleinement le matériel qu'ils ont acheté légalement et que les constructeurs/distributeurs voulaient contraindre; n'ont rien à voir avec les autres bidouilleurs de ligne téléphonique et créateur de virus de bas étage...
    D'ailleurs DVD Jon, Comex et GeoHot n'ont pas de soucis avec la justice ou on était innocenté à chaque fois.

    Si qqn dévoile une technique pour faire en sorte que sa voiture consomme 4x moins, je vois pas ce qu'il y a de mal. Idem pour DVD Jon qui m'a permis de lire mes DVD (payé légalement) dans VLC.
    0