Ces objets high tech que nos enfants ne connaîtront jamais

Le Modem 56K


C’est certainement celui qui aura marqué le plus les esprits. On se souvient aisément de son grésillement caractéristique de la phase de démodulation du modem. Lancé dans les années 90, il correspond à la démocratisation de la connexion Internet dans les foyers. Loin de la débauche de mégabits que connaissent les connexions actuels (ADSL2+/Fibre), le 56K, comme on l’appelle communément, n’offrait alors que 7 kilooctets en téléchargement. Cela veut dire qu’il fallait patienter une heure au mieux pour télécharger un fichier de 25 Mo, soit à peine la taille d’un MP3… Et pour ce faire, on était obligé de condamné sa ligne téléphonique le temps de la connexion, celle-ci passant par le même réseau. En 2009, malgré la forte implantation de l’Internet Haut débit avec 17,7 millions d’accès, il subsiste encore près d’un million de connexions 56 Kbits, ou bas débit, selon un rapport de l’Arcep.