[Test] Huawei Watch : 5 raisons de craquer (ou pas) pour la montre connectée

Il ne suffit pas qu’une montre connectée ait des fonctions sympa, il faut aussi qu’elle ressemble autant que possible à une montre. C’est justement ce que vise la Huawei Watch, qui mélange ces deux aspects, et ressemble donc à une montre traditionnelle qu’on pourrait retrouver à n’importe quel poignet. Avec un prix de départ à 399 euros, cette montre sous Android Wear offre plusieurs designs et un écran rond plutôt précis, une autonomie correcte et un capteur cardiaque, et elle est en plus compatible avec l’iPhone.

5 raisons de craquer (ou pas) pour la Huawei Watch : 

Oui : pour le design classique

Avec son bracelet en cuir et son cadran en acier inox, la Huawei Watch ressemble tout à fait à une montre traditionnelle. Le look classique de la montre connectée attire assurément les regards, notamment lorsque son écran est allumé, puisqu’on ne se doute pas qu’il s’agit d’une montre connectée au premier regard. L’écran rond de 1,4 pouces de la Huawei surpasse celui de la Moto 360 (1,37 pouce), et ceux de la LG Watch Urbane et de l’Apple Watch en 1,3 pouce. Il est néanmoins plus petit que celui de la Pebble Time Round (1,5 pouce). La montre d’Apple, quant à elle, dispose d’un écran carré, ce qui attirera moins l’attention des victimes de la mode.

Bien que son écran ne manque pas de qualités, le boîtier de la montre mesure près de 11,2 mm de haut, ce qui est un peu plus massif que ce que nous aurions aimé. Un bouton sur le côté permet de l’allumer ou l’éteindre, et un capteur cardiaque se trouve sous le boîtier. La montre est relativement étanche, on peut donc la porter sous la pluie et se laver les mains avec, mais Huawei déconseille de l’utiliser lorsqu’on lave sa voiture, en plongée, ou même sous la douche. Avec ses 60 grammes, elle est plus lourde que l’Apple Watch 42mm (50 grammes) et que Pebble Time Round, très légère sur le papier avec ses 25 grammes. Elle est en revanche plus légère que la LG Watch Urbane (65 grammes).

Oui : pour la qualité de l’écran

L’écran rond et lumineux de la Huawei Watch est appréciable, il affiche une taille de 1,4 pouces pour une résolution AMOLED de 400 x 400 pixels. Il est en outre très lisible, notamment pour les notifications, et ce depuis n’importe quel angle. En fait, l’écran a même tendance à être trop lumineux, et à se faire un peu trop remarquer lorsqu’il s’allume dans les lieux sombres. Il dispose cependant d’un mode spécial qui empêche l’écran de s’allumer automatiquement, il faut alors appuyer sur le bouton.

La résolution de 400 pixels de côté donne une image très nette, les chiffres surpassent ceux de l’Apple Watch (272 x 340), de la Moto 360 (360 x 330) et de la LG Watch Urbane (320 x 320). La Pebble Time Round se contente, de son côté, d’un affichage e-paper de 180 pixels de côté.

L’écran s’assombrit après quelques secondes d’inactivité, et si vous choisissez de le conserver toujours allumé, l’écran restera dans cette version assombrie en permanence, ce qui lui permet toujours d’être très lisible. Cependant, il finira par s’éteindre après 30 minutes d’inactivité, même si vous ne le souhaitez pas : c’est une restriction imposée par Google pour son système. En théorie, il suffit de soulever le poignet pour allumer l’écran mais dans les faits, cela ne fonctionne pas à tous les coups, ou bien le système est trop sensible et allume l’écran au moindre mouvement du bras..

Oui : car elle est pratique pour le sport

Les amateurs de fitness apprécieront le capteur cardiaque implanté sous la Huawei Watch, qui prend votre pouls et l’envoie directement à Google Fit ou à toute autre application de votre préférence, comme MapMyFitness. En outre, le capteur se montre assez précis lors de ses mesures.

Grâce à la montre, Google Fit tient également un compte de vos pas, de la distance parcourue et des calories brulées. Ainsi, elle envoie par exemple des alertes vous félicitant pour avoir parcouru 5000 pas durant deux jours de suite, ou encore lorsque vous avez battu votre précédent record.

Autant d’aspects qui rappelle quelque peu l’Apple Watch, bien que cette dernière aille encore plus loin dans la motivation de son utilisateur, lui rappelant à chaque heure de se lever et de faire de l’exercice, et présentant de nouveaux trophées à chaque accomplissement.

Oui et non : car elle fonctionne avec iOS

La Huawei Watch est une des premières montres sous Android Wear à fonctionner avec iOS, ce qui est une excellente nouvelle pour les possesseurs d’iPhone qui ont une forte tendance à utiliser les services de Google. Une fois appairée avec un iPhone, la montre de Huawei fournira des notifications d’appels et de messages, ainsi que d’applications comme Hangouts, Gmail ou Facebook. Il est également possible d’empêcher certaines apps d’envoyer des notifications.

Cependant, la montre ne propose que des interactions limitées avec le smartphone d’Apple en comparaison des appareils Android. Il est par exemple impossible de créer une réponse vocale à un message (alors qu’il est possible de dicter une réponse à Gmail), et la fonction Ok Google sera incapable d’envoyer un message à un contact. À la place, il est uniquement possible de rejeter une notification ou d’empêcher les alertes d’une application, rendant la montre bien moins utile lorsqu’elle fonctionne avec un iPhone.

La version iOS de l’application Android Wear ne vous permettra d’ailleurs pas de parcourir les applications compatibles ou de prendre une capture, deux fonctions pourtant disponibles sous Android.

Non : pour le prix élevé

Le modèle de base de la Huawei Watch est à 399 euros. À ce prix, elle propose un boîtier en acier inoxydable et un bracelet en cuir noir. Huawei propose également plusieurs bracelets en aciers inoxydable pour une cinquantaine d’euros supplémentaires, un boîtier en acier noir avec un bracelet en acier noir atteint les 499 euros. Dans des gammes plus élevées, Huawei propose également un modèle en or rose à 699 euros pour un bracelet en cuir marron, et 799 euros pour un bracelet en acier plaqué d’or rose.

Avec un prix de départ à près de 400 euros, la Huawei Watch se lance à un prix similaire à celui de l’Apple Watch, qui est beaucoup plus fonctionnelle lorsqu’elle est appairée avec un iPhone (mais incompatible avec les appareils Android). D’autres montres sous Android Wear, comme la Moto 360 ou la LG Watch Urbane, toutes deux sous les 300 euros, sont plus abordables et sont compatible WiFi et iOS. Elles proposent néanmoins un écran de moins bonne qualité.

À lire : Smartwatch : comment choisir sa montre connectée ?
Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
2 commentaires
    Votre commentaire
  • Velociraptor
    le boîtier de la montre mesure près de 112 mm de haut, ce qui est un peu plus massif que ce que nous aurions aimé. Une montre de 11,2 cm de haut, c'est ÉNORME !!
    1
  • Oliveblaye
    C'est ce que je me disais aussi! :) 112 mm, ça doit vachement abîmer les manches des chemises, des vestes,etc...
    C'est aussi pour ça que l'écran est TRES lisible: plus prè des yeux!
    0