iOS 6 vs. Android 4.1 (Jelly Bean) : le match des OS mobiles

L’interface et les différentes possibilités de personnalisation

iOS 6 :


Pas de révolution de l’interface pour cette nouvelle mise à jour, Apple reste sur ses acquis. D’un côté la navigation est extrêmement fluide et intuitive, de l’autre cela n’a pas bougé (ou presque) depuis le premier OS mobile de l’iPhone. On regrette l’impossibilité de pouvoir placer plus de 12 applications par dossier (16 sur iPad) ou encore l’absence d’activation et désactivation du WiFi ou du mode Avion depuis le centre de notification. Deux exemples de fonctionnalités qui existent par l’intermédiaire du jailbreak mais encore absents d’iOS 6. Surtout, l’absence totale de personnalisation de l’interface se fait cruellement sentir. On voudrait par exemple organiser ses dossiers où on veut et non forcément de haut en bas de gauche à droite, on voudrait pouvoir disposer des dossiers d’applications dans la barre de tâches en bas de l’écran ou encore des widgets dédiées à certaines fonctionnalités. Autant le dire tout de suite : ce genre de personnalisation de l’interface n’est pas prêt d’arriver dans iOS.


Jelly Bean :


De son côté, Jelly Bean n’a pas versé dans le grand changement entre l’interface d’Ice Cream Sandwich (Android 4.0) et Jelly Bean (4.1). Il faut dire que seuls 4 mois espacent ces deux versions de l’OS mobile de Google. Cependant, quelques points confirment la volonté de la firme californienne de continuer à miser sur la meilleure expérience utilisateur possible. Par exemple, les Widgets s’intègrent parfaitement dans les différents pages d’accueil, s’imbriquant naturellement entre eux. Pour le reste, les dossiers d’applications, inspiré d’iOS, fonctionnent parfaitement et peuvent même être utilisés dans la barre des tâches en bas. Seul hic mais de taille. Si on excepte les appareils Google (Nexus 7 et Galaxy Nexus), tous les autres terminaux sous Android possèdent une surcouche ajoutée par le constructeur de chaque terminal. Celles-ci sont plus ou moins bien intégrées, mais le plus souvent, elles alourdissent l’interface. On notera quelques bonnes idées chez HTC ou Samsung, mais on préfère de loin les appareils Google, sans surcouche.


Verdict : match nul


Il faut reconnaître que Google a multiplié les avancées et les progrès en matière d’interface pour finalement rejoindre Apple et iOS aux évolutions mineures depuis de nombreuses versions. La personnalisation est quasiment absente d’iOS 6 même si le système est toujours si fluide et intuitif. La seule petite marge d’avance de la sixième version majeure de l’OS mobile d’Apple : les trop nombreuses et trop lourdes surchouches de chaque constructeur qui vont envahir la pourtant déjà très complète Jelly Bean.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
65 commentaires
    Votre commentaire
  • chicano69
    à ne pas oublié que Apple copie Android. notamment pour le centre de notification d'ios qui ressemble beaucoup à celle de son frère ennemi.
    4
  • Geekshow
    Concernant le partage, l'avantage me semble être du côté d'Android, quand on veut partager une photo depuis cette photo vers de multiples sites (Instagram tumblr etc) ou bien ouvrir cette photo avec une appli tierce depuis cette photo toujours, c'est plus facile que sur Ios où il faut ouvrir l'appli d'abord pour chercher la photo. Exemple : Quand vous faites une copie d'écran (sous ice cream), vous retrouvez la photo dans le centre de notif et de là vous faites ce que vous voulez directement tous les processus s'enchaînant facilement, alors que sous Ios : copie d'écran > ouvrir Snapseed par ex (bidouille photo)> ouvrir instagram et récupérer enfin votre photo transformée.. Il y a plus d'étapes.
    5
  • James Dumokow4lskyntier
    lcarticle a ete fait par un pro apple c'est pas possible. faire gagner ios niveau personnalisation alors qu'il y a 4 sonnerie et seulment le fond d'ecran a changer alors qu'android on peu aisement la virer la surcouche operateur. prendre l'exemple de siri c'est bien mais c'est logique qu'ios gagne puisqu'il n'a pas de concurent. et la fin... on peu pas faire gagner jelly bean parcque trop peu deployer??? nan sans dec?? sa fait 2 jour qu'android commence a deployer alorq c'est l'arricle qui est inutile c'est tout
    7
  • Brunox74
    Un jour, peut-être, les gens comprendront que le fait d'avoir sur le marché iOS ET Androïd tire les deux vers le haut et que grâce à cette concurrence, l'utilisateur sortira gagnant, avec des OS toujours plus efficaces et des appareils toujours plus performants.
    Critiquer l'un ou l'autre avec la violence présente sur les forums est d'une puérilité affligeante et même pas digne d'une cour d'école (c'est pas moi qui ait copié, c'est lui maîtresse !).
    6
  • hoaclem
    En gros, quand on relit bien. iOS6 gagne même s'il n'a pas grand chose pour lui, JB 4.1 perd car il a pas mal de choses pour lui. Et en plus, il ressemble de plus en plus à iOS6. (Je sais pas comment on peut sortir une ânerie pareille.)
    6
  • TsuKyMaru
    Oh le sujet à troll!!! C'est marrant de voir qu'on entend de plus en plus des androids fanboys qui pètent un plomb dès qu'on a le malheur d'attaquer Google!!! Vous allez être bientôt pires que les Apple fanboys qui défendent Apple bec et ongles sans aucune réflexion.
    Allez soyez bons joueurs: IOS est génial!!! Mais Android aussi est un super OS.
    Je rejoins Brunox74 sur ce coup: la réalité c'est qu'on a 2 Os qui évoluent très souvent (beaucoup plus que les OS pc). La compétition est stimulante pour les deux.
    2
  • anonymous132
    En même temps quand on voit que les 3/4 des rédacteurs Tom's Guide sont pro apple... faut pas s'étonner.
    3
  • lolomatic
    Encore une fois, je constate avec regret sur tom's guide un article à l'argumentaire choisi et très orienté, de manière plus que flagrante dans certains cas. C'est dommage et regrettable pour un site de presse qui se veut de qualité.

    Prenons quelques exemples, points par points :

    2. L’interface et les différentes possibilités de personnalisation

    Citation:
    les dossiers d’applications, inspiré d’iOS

    Tout à fait exact, mais quitte à préciser les sources d'inspiration, autant ne pas le faire que d'un côté, mais il est possible que vous en soyez le premier surpris (désolé, elle m'a échappée celle-là).
    Citation:
    Si on excepte les appareils Google (Nexus 7 et Galaxy Nexus), tous les autres terminaux sous Android possèdent une surcouche ajoutée par le constructeur de chaque terminal.

    Faux, certaines marques ne proposent pas de surcouche.
    Mais tout à fait d'accord qu'elles ne sont pas toujours appréciables et il aurait été pratique de pouvoir les enlever.
    Par contre, en changer est tout à fait possible, et très facilement, ce que l'article oublie curieusement de préciser dans un chapitre pourtant intitulé "L’interface et les différentes possibilités de personnalisation".
    Enfin le verdict : match nul. ?!?
    Une mauvaise foi non dissimulée, car appuyée par le paragraphe qui suit :
    Citation:
    Il faut reconnaître que Google a multiplié les avancées et les progrès en matière d’interface pour finalement rejoindre Apple et iOS aux évolutions mineures depuis de nombreuses versions.

    Quand on voit que même les possesseurs d'iOS (objectifs, et il y en a pleins) reconnaissent la fadeur et le manque de personnalisation de leur interface (je me doute que c'est parfois recherché et je ne le critique pas), cette conclusion et cette phrase est soit volontairement provocante, soit signe d'un manque de recul inquiétant de la part de l'auteur.
    D'ailleurs, j'ai l'impression que l'auteur ne parle que de l'interface et oublie la partie personnalisation.

    3. L’App Store vs. Google Play

    L'auteur oublie soigneusement de mentionner que même les possesseurs de terminaux Android 2.3 ont eu indépendamment la mise à jour du Play Store, qui ne dépend alors pas totalement de la version d'Android du terminal. C'est valable d'ailleurs pour toutes les applications intégrées et c'est un énorme avantage.
    L'auteur ne semble pas trop vouloir s'attarder sur la facilité et la souplesse déconcertante de gérer le Play Store depuis le portail Web, sur son ordinateur, afin de mettre à jour ou envoyer des applications vers ses différents terminaux Android. Tout juste peut-on comprendre que ça ne peut se faire sous iOS (dernière phrase du paragraphe iOS).

    Evidemment, avec une conclusion sur le nombre d'applications, omettant tout le reste, le verdict ne fait pas de surprise.

    7. La gestion du Cloud

    Les quelques critiques envers Android et avantages en faveur d'iOS sont fondées, mais ne justifient pas le verdict, car encore une fois, nombre de choses sont occultées.
    Depuis toujours, Android utilise le cloud, par sa connexion avec le compte Google/gmail.
    Faites le test : des deux côtés, partez d'un smarphone neuf dans sa boîte, jamais allumé ni activé, vers sa configuration voulue.
    Jugez alors la rapidité et les étapes et venez nous reparler du verdict.

    9. La compatibilité des appareils / Facilité de migration

    Pourtant d'accord avec le verdict et la gestion désastreuse du suivi par les constructeurs, l'argumentaire et la conclusion n'en est pas moins critiquable.
    Citation:
    Bien que le match soit un peu déséquilibré du fait du déploiement encore minime de Jelly Bean, iOS 6 domine par la facilité de ses mises à jour et les nombreux appareils compatibles.

    Justement :
    1 - Comparez le nombre de modèles Android / iOS
    2 - Rendez-vous compte que la liste des modèles éligibles à JB, citée juste plus haut, est déjà plus importante que le nombre de modèles éligibles à iOS 6.
    Attention : je parle de nombre de modèles, pas de nombre d'appareils.

    Enfin, rajouter que sur Android, comme je l'ai déjà précisé, les applications intégrées (gmail, gmaps, play store) sont mises à jour régulièrement, et même sur des anciennes versions d'Android.

    Peut-être aurait-il été utile de préciser aussi dans la conclusion q'un appareil (iOS ou Android) qui ne reçoit plus de mise à jour ne s'auto-détruit pas subitement et reste parfaitement utilisable. La fragmentation est un phénomène qui concerne iOS comme Android (pas dans les mêmes proportions, certes), il me paraît judicieux de préciser alors qu'indépendamment de la version de l'OS, les utilisateurs continueront à avoir un suivi de la plupart de leurs applications.

    10. Notre verdict

    Citation:
    Mais il faut aussi reconnaître que la version 4.1 d’Android ressemble de plus en plus à iOS.

    Etrange, mais j'ai plutôt l'impression qu'au contraire, Android, ressemble de moins en moins à iOS.
    6
  • Le Paladin
    J'ai même pas lu l'article, je suis allé à la fin en me disant : " ça vas encore être IOS6... "
    Et quand je lis le pourquoi, je souris et je reconnais le pro-apple qui a écrit cette bouze.
    6
  • lolomatic
    Encore une fois, je constate avec regret sur tom's guide un article à l'argumentaire choisi et très orienté, de manière plus que flagrante dans certains cas. C'est dommage et regrettable pour un site de presse qui se veut de qualité.

    Prenons quelques exemples, points par points :

    2. L’interface et les différentes possibilités de personnalisation

    Citation:
    les dossiers d’applications, inspiré d’iOS

    Tout à fait exact, mais quitte à préciser les sources d'inspiration, autant ne pas le faire que d'un côté, mais il est possible que vous en soyez le premier surpris (désolé, elle m'a échappée celle-là).
    Citation:
    Si on excepte les appareils Google (Nexus 7 et Galaxy Nexus), tous les autres terminaux sous Android possèdent une surcouche ajoutée par le constructeur de chaque terminal.

    Faux, certaines marques ne proposent pas de surcouche.
    Mais tout à fait d'accord qu'elles ne sont pas toujours appréciables et il aurait été pratique de pouvoir les enlever.
    Par contre, en changer est tout à fait possible, et très facilement, ce que l'article oublie curieusement de préciser dans un chapitre pourtant intitulé "L’interface et les différentes possibilités de personnalisation".
    Enfin le verdict : match nul. ?!?
    Une mauvaise foi non dissimulée, car appuyée par le paragraphe qui suit :
    Citation:
    Il faut reconnaître que Google a multiplié les avancées et les progrès en matière d’interface pour finalement rejoindre Apple et iOS aux évolutions mineures depuis de nombreuses versions.

    Quand on voit que même les possesseurs d'iOS (objectifs, et il y en a pleins) reconnaissent la fadeur et le manque de personnalisation de leur interface (je me doute que c'est parfois recherché et je ne le critique pas), cette conclusion et cette phrase est soit volontairement provocante, soit signe d'un manque de recul inquiétant de la part de l'auteur.
    D'ailleurs, j'ai l'impression que l'auteur ne parle que de l'interface et oublie la partie personnalisation.

    3. L’App Store vs. Google Play

    L'auteur oublie soigneusement de mentionner que même les possesseurs de terminaux Android 2.3 ont eu indépendamment la mise à jour du Play Store, qui ne dépend alors pas totalement de la version d'Android du terminal. C'est valable d'ailleurs pour toutes les applications intégrées et c'est un énorme avantage.
    L'auteur ne semble pas trop vouloir s'attarder sur la facilité et la souplesse déconcertante de gérer le Play Store depuis le portail Web, sur son ordinateur, afin de mettre à jour ou envoyer des applications vers ses différents terminaux Android. Tout juste peut-on comprendre que ça ne peut se faire sous iOS (dernière phrase du paragraphe iOS).

    Evidemment, avec une conclusion sur le nombre d'applications, omettant tout le reste, le verdict ne fait pas de surprise.

    7. La gestion du Cloud

    Les quelques critiques envers Android et avantages en faveur d'iOS sont fondées, mais ne justifient pas le verdict, car encore une fois, nombre de choses sont occultées.
    Depuis toujours, Android utilise le cloud, par sa connexion avec le compte Google/gmail.
    Faites le test : des deux côtés, partez d'un smarphone neuf dans sa boîte, jamais allumé ni activé, vers sa configuration voulue.
    Jugez alors la rapidité et les étapes et venez nous reparler du verdict.

    9. La compatibilité des appareils / Facilité de migration

    Pourtant d'accord avec le verdict et la gestion désastreuse du suivi par les constructeurs, l'argumentaire et la conclusion n'en est pas moins critiquable.
    Citation:
    Bien que le match soit un peu déséquilibré du fait du déploiement encore minime de Jelly Bean, iOS 6 domine par la facilité de ses mises à jour et les nombreux appareils compatibles.

    Justement :
    1 - Comparez le nombre de modèles Android / iOS
    2 - Rendez-vous compte que la liste des modèles éligibles à JB, citée juste plus haut, est déjà plus importante que le nombre de modèles éligibles à iOS 6.
    Attention : je parle de nombre de modèles, pas de nombre d'appareils.

    Enfin, rajouter que sur Android, comme je l'ai déjà précisé, les applications intégrées (gmail, gmaps, play store) sont mises à jour régulièrement, et même sur des anciennes versions d'Android.

    Peut-être aurait-il été utile de préciser aussi dans la conclusion q'un appareil (iOS ou Android) qui ne reçoit plus de mise à jour ne s'auto-détruit pas subitement et reste parfaitement utilisable. La fragmentation est un phénomène qui concerne iOS comme Android (pas dans les mêmes proportions, certes), il me paraît judicieux de préciser alors qu'indépendamment de la version de l'OS, les utilisateurs continueront à avoir un suivi de la plupart de leurs applications.

    10. Notre verdict

    Citation:
    Mais il faut aussi reconnaître que la version 4.1 d’Android ressemble de plus en plus à iOS.

    Etrange, mais j'ai plutôt l'impression qu'au contraire, Android, ressemble de moins en moins à iOS.
    0
  • lolomatic
    Désolé pour le doublon, ça ramait au moment de poster :s
    (si un modo peut le supprimer)
    1
  • The Brain
    Outre la partialité évidente de l'article, une relecture de ce dernier et la correction de ses fautes aurait été de bon ton.
    2
  • Cedric Boone
    ah, les fanboyz... ;)

    quelques points qui m'ont déçu d'apple et de sa politique :
    - le changement de connecteur sur leur matos. et bien messieurs de la pomme, quitte à changer mes accessoires, je testerai android et un terminal de qualité (galaxy note 2 par exemple).
    du coup, je ne regrette pas d'avoir acheté un alienware plutôt qu'un macbook pro !
    - pourquoi l'iphone 3gs a pu passer sous ios6 et pas l'ipad 1 (qui est plus performant) ? ce coup obsolescence programmée, pour une tablette de 2 ans, a du mal à passer. j'avais justement acheté un ipad en me disant que le suivit aller durer. encore un point qui va effectivement pousser à l'achat, mais plus chez apple...
    4
  • newworld666
    J'ai un Ipad 3, 10.1 et une TF700 ...
    Et je crois que cet article est une blague !
    L'ipad 3 pour du simple et courant est moins prise de tête et j'aime ça au fond de mon fauteuil..
    Mais dès qu'on sort de la navigation Web, des Mails et des Jeux .. pour passer sur de la vidéo, de la photo, des RSS news et podcats, connecté un clavier une souris etc ... ben je prend l'asus TF700 ! .. y des widgets intelligents, ça lit des cartes SD ou CF de plus de 32Gb sans souci, ça lit des vidéos sous tous les formats, ça lit des support NTFS avec des vidéos de plus de 4Gb, ça pilote des DSLR comme le 5DMKII pour faire du focus stacking ou braketting sans aucun souci, ça synchronise automatiquement les RSS, podcasts etc .. et plein d'autres fonctions.

    Donc ->
    soit l'auteur de cet article est un représentant d'apple (fonction tout à fait honorable),
    soit il ne sert de sa tablette ou du smartphone que comme maman pour lire ses recette de cuisine et envoyer 3 mails par jour (peut pas en taper plus sans clavier de toutes les façons).
    3
  • subrico
    Autant je comprends qu'un rédacteur puisse orienté un article en fonction de son opinion personnelle, autant dans un comparatif on attend plus d'objectivité.

    Là ce qui frappe c'est que la mention "verdict" va à l'encontre de l'argumentaire qui le précède (sur l'interface en particulier ou le verdict final).
    Je veux bien qu'à vos yeux les interfaces se valent mais n'écrivez pas que iOS n'est quasiment pas personnalisable alors que JB offre un large palette de widget et autres possibilités.
    3
  • chat0n
    IOS 6 c'est un retour en arrière, plus de youtube, plus de streetview. Android est de loin suppérieur à IOS, pour moi, apple se sont tués tout seul, ils ne se relèveront pas si ils ne réintègrent pas le partenariat avec google.
    3
  • anonymous132
    Ce qui me fait rire aussi c'est qu'on parle de iOS 6 vs Androïd 4.1 et tout d'un coup il compare les surcouches des constructeurs, il faut savoir, on compare iOS vs Androïd ou iOS vs surcouches constructeurs ?
    2
  • Julien SALAMI
    Je le crois pas
    Quand j'ai vu match-null sur la personalisation, j'ai compris que l'article est complètement biaisé
    Lire le reste m'a conforté dans cette impression
    Hahahaha quelle blague cet article :-D
    3
  • Anonyme
    Bon bah comme beaucoup, je ne m'attendais pas à un match très disputé vu que l'article est d'une objectivité douteuse, mais bon.
    Je commençais à en avoir marre de ce manque de neutralité.
    Je vous laisse. Longue vie à votre site, ne me comptez plus dedans.
    1
  • fullme
    Le PaladinJ'ai même pas lu l'article, je suis allé à la fin en me disant : " ça vas encore être IOS6... "Et quand je lis le pourquoi, je souris et je reconnais le pro-apple qui a écrit cette bouze.


    Exactement la même réaction que toi.

    Sans oublier, Android est un OS open-source, si on se balade un peu sur le net, on trouve des roms, des kernels à faire pâlir n'importe quelle version de iOS même celles qui ne sont pas sorties.

    Et rappelons à tout le monde que lors d'un achat "nu" d'un android, il n'y a aucune surcouche !
    2