iPad : le test, le vrai

L'iPad côté matériel

L’iPad ressemble comme deux gouttes d’eau à l’iPod touch, mais en plus grand. Il fait un peu plus de deux fois la taille de ce dernier. Chaque détail de l’Ipad présente le même design que celui de l’Ipod touch : de la touche pour revenir au menu, au connecteur du dock. Quelques changements mineurs sont visibles : le volume se règle sur la droite au lieu de la gauche et l’on trouve à présent un verrouillage pour la rotation de l’écran.

Néanmoins, avec des mensurations de 242,8 × 189,7 × 13,4 mm pour 700 grammes, une fois pris en main, l’iPad n’a plus rien à voir avec un iPod. La seule façon de bien le tenir, c’est à l’horizontale avec deux mains sur les côtés, ou encore en le posant sur les genoux. Certains journalistes l’ayant testé se sont plaints de son poids. Pourtant il semble que le problème provienne plus du fait que les bords sont trop fins. Quelle que soit la prise que vous adoptiez, à une ou deux mains, le manque d’arrondis s’avère douloureux pour les mains.

La batterie

Bien que nous n'ayons pas eu le temps de réaliser un test complet et officiel de la durée de vie de la batterie, l’iPad a tenu environ 10 heures d'utilisation tout en étant connecté au Wi-Fi. Suffisant pour une utilisation sur un seul jour et une recharge pendant la nuit. Une bonne performance comparée à celle de l’iPod Touch.

L'iPad ne se charge pas lorsqu'il est connecté à un PC via USB. Il n’accepte que les Mac ce qui peut vouloir dire que la plupart des propriétaires d’iPad seront des propriétaires de Mac. Apple a déclaré que cela s’expliquait parce que l’iPad exige 10 watts de puissance pour se recharger via le port USB.

La recharge via le chargeur fourni est assez lente puisqu’elle a nécessité plus de trois heures et demie. Un résultat qui peut s’avérer de bon augure pour la longévité de la batterie

Boutons

Les touches ne sont pas vraiment différentes de celles de l’iPod touch. La touche « menu » de l’iPad est plus petite et plus dure, mais le bouton « power » reste le même que sur iPod.

Si l’on reste appuyé sur la touche inférieure du volume, l’iPad se met en mode silencieux. Le verrouillage pour la rotation de l’écran s’avère utile lorsque l’on regarde une vidéo par exemple.

Les accessoires

Nous l’avons testé seul, avec rien d'autre que ce qui est fourni dans la boîte, c'est-à-dire son dock et un adaptateur secteur - USB 10 W. L'iPad dispose, pour le moment, de peu d'accessoires : un dock clavier (vendu 69 dollars aux US), un étui de protection (39 dollars), un kit de raccordement pour appareil photo (l'iPad ne comprend pas d’emplacement pour une carte mémoire ou une carte SD) et un adaptateur VGA (pour brancher un téléviseur ou écran d'ordinateur).

Nous savons que la société a privilégié le design, mais nous restons déçus par l’absence de ports intégrés permettant la récupération de fichiers vidéos ou photos. De même avec le câble d’alimentation secteur de 1,8 mètre. Un câble encore plus long aurait été idéal car contrairement à l’iPhone, l’iPad ne peut se glisser n’importe où.


 
Les écouteurs ne sont pas fournis, mais ceux des iPod ou iPhone sont parfaitement compatibles. L’iPad possède un mini haut-parleur et un micro. Mais le haut-parleur n’est pas d’une qualité exceptionnelle. De plus, vue la taille de l’iPad, il aurait été bon de la part d'Apple d’en intégrer un autre. La qualité audio de l’appareil n’est même pas à la hauteur de celle d’un netbook.
L’iPad dispose cependant d’une antenne Bluetooth et d’une antenne wifi a, b, g et n, rendue performante grâce à un émetteur-récepteur Draft N.
Enfin, autre avantage, le clavier virtuel de l’iPad peut se connecter à d’autres claviers via Bluetooth.

Verdict: l’iPad est solide et bien fini mais ses contours tranchants le rendent peu confortable à tenir.  Sa forme le rend indélicat mais sans doute peut-on s’y habituer.