iPad : le test, le vrai

Le logiciel de l'iPad

Les utilisateurs familiers de l’iPhone n’auront aucun mal à trouver leurs repères sur l’iPad. Toutes les fonctionnalités sont identiques, de la mise sous tension au déblocage de l’écran en passant par le lancement des applications ou la saisie. La plus grande différence se situe au niveau de la rotation de l’écran. Celle-ci est plus élégante sur l’iPad et s'effectue sur chacune des applications. De plus, elle est automatique à chaque retour à l’écran d’accueil, peu importe le sens dans lequel l’iPad a été verrouillé lors de la dernière utilisation.

Quelques nouveautés

Chaque page peut contenir jusqu’à 20 applications. A celles-ci, il faut ajouter le dock qui peut en inclure six de plus, en mode portrait ou paysage, et qui est présent sur chaque page. Autre légère différence par rapport à l’iPhone : en mode paysage, les applications de l’écran d'accueil changent de place, ce qui demande un petit temps d’adaptation.

Les Mails

Pas de surprise en matière de gestion des mails sur l’iPad, le système est à l’identique de celui de l’iPhone, même s’il affiche quelques animations supplémentaires et qu’il est évidement optimisé pour un écran plus large. Notez tout de même qu’en mode paysage une barre d’outils latérale, similaire à celle de Microsoft Outlook, fait son apparition.

Photos

La gestion des photos est sans doute l’une des fonctionnalités clés de l’iPad. Présentée en long en large et en travers lors de l’annonce officielle du dernier jouet de Steve Jobs, il nous tardait de l’essayer.

La navigation dans l’application photo pourrait s’apparenter à celle de Microsoft Surface, la table tactile de Redmond. Les photos se déplacent sur un glissement d’index, les albums s’ouvrent en un clic ou en posant les deux doigts et les images peuvent s’afficher en plein écran ou être redimensionnées via le mouvement que l’iPhone a rendu célèbre.

Les photos sur l’iPad sont aussi servies par la qualité de l’écran de l’appareil. Ainsi, visionner ses derniers clichés sur l’iPad est plutôt plaisant. D’autant plus que la fonction diaporama est réussie et que le terminal peut servir de cadre photo numérique à ses heures perdues. Seul point noir : l’iPad ne supporte pas le format GIF.

Youtube

Pour le streaming vidéo, l’iPad, comme l’iPhone auparavant a fait le pari Youtube. Et là encore, ceux qui ont l’habitude de jouer avec le téléphone à la pomme n’auront pas besoin d’un temps d’adaptation. Mais la tablette dispose un avantage indéniable sur le mobile : il est possible de regarder une vidéo principale tout en ayant accès aux vidéos similaires et aux informations relatives. En mode paysage, la vidéo passe automatiquement en plein écran.

Safari

Safari sur iPad est légèrement différent comparé à la version iPhone du navigateur. Quelques changements mineurs qui le rapprochent de la version Mac. Le possesseur de la tablette trouvera donc une barre de navigation complète ainsi qu’un accès rapide vers ses favoris et un raccourci très pratique pour ajouter une page à l’écran d’accueil.

Safari sur iPad est légèrement différent comparé à la version iPhone du navigateur. Quelques changements mineurs qui le rapprochent de la version Mac. Le possesseur de la tablette trouvera donc une barre de navigation complète ainsi qu’un accès rapide vers ses favoris et un raccourci très pratique pour ajouter une page à l’écran d’accueil.
Toujours pas compatible avec le format flash, l’iPad fait les yeux doux à l’HTML5, comme le rappelle la liste de sites compatibles éditée par Apple. Nous avons testé tous ces sites et le résultat est probant sur le navigateur de l’iPad.

Verdict: au niveau logiciel les changements ne sont pas légion entre un iPhone et un iPad, ou plus exactement entre l’iPhone OS 3.1 et le 3.2. Les qualités de navigation et de fluidité sont celles qui ont déjà été applaudies sur le téléphone à la pomme. Quant aux défauts, l’iPad ne fait que souligner les manques déjà constatés sur l’iPhone et qui sont autant de regrets sur une tablette Internet. Ses détracteurs pourront toujours dire que l’absence de multitâche est une honte et que même un netbook équipé de Windows 7 basic fait plus pour moins cher.