[Test] iPhone 4S vs Galaxy SII : duel de géants

Multimédia et jeux

Désormais remplaçant des baladeurs numériques, des appareils photo compacts et des consoles de jeu, les smartphones se doivent désormais d’exceller dans ces fonctionnalités. Avec ces deux modèles, l’acquéreur en aura certainement pour son argent, tant ils semblent taillés pour ces usages.

En visionnage vidéo, le Galaxy SII a pour lui sa diagonale d’écran plus grande (4,3 pouces) et donc plus confortable que l’iPhone 4S (3,5 pouces). Autre avantage pour lui par rapport à l’iPhone : la possibilité de lire nativement les fichiers DivX. Cela permettra de se passer d’un convertisseur de fichier ou de l’achat d’une application dédiée sur iOS. Apple a en effet depuis toujours fait le choix de ne pas supporter le format DivX, privilégiant le H.264 et le MPEG4, eux aussi lus par le Galaxy SII. Concernant la capture vidéo, les deux appareils filment en 1080p. On est un peu déçu par l’iPhone 4S sur ce point, son système de stabilisation d’image ne semble pas très efficace. Lors d’une vidéo filmant un panorama à une main, les tremblements se font toujours sentir. 



En photo, les capteurs 8 mégapixels des deux appareils sont vraiment très convaincants en journée lorsque la lumière est suffisante. Difficile dans ces conditions de faire la différence avec un compact de milieu de gamme. Dès que la lumière baisse, les deux appareils sont plus logiquement à la peine, la petite taille de leur capteur n’aidant pas à maintenir la qualité. Sur le point purement photographique, l’iPhone conserve une petite avance sur son concurrent, les photos paraissent plus contrastées (sans exagération toutefois), avec un piqué d’image plus précis. 



Reste le jeu vidéo, nouvel Eldorado des fabricants de mobiles et très investi par Apple qui revendiquait lors de la keynote de présentation de l’iPhone 4S détenir désormais la plateforme numéro 1 de jeu mobile dans le monde avec iOS. Pour cet usage, les jeux disponibles sont bien entendu très importants, mais la puissance de l’appareil est également essentielle. À ce petit jeu et malgré le processeur double coeur cadencé à 1,2 GHz du Galaxy SII, c’est l’iPhone 4S qui l’emporte avec le processeur A5 à 800 MHz (conçu par Apple, mais comble de la concurrence, fondu par Samsung). 



La fréquence ne fait pas tout, ce processeur (cadencé à 1 GHz pour la tablette) permet des performances graphiques réellement abouties pour un téléphone comme le montrent les premiers benchmarks du site américain AnandTech. Difficile de voir la différence sur des jeux disponibles sur les deux plateformes, comme le très sympathique Cordy. Mais l’on mesure la qualité du nouvel appareil d’Apple sur certains jeux spécialement optimisés pour lui comme Real Racing 2 : reflet sur les carrosseries, élements de décors animés, gestion des dégats, lense flare, tous les effets d’une console digne de ce nom sont là.