Les 12 travaux de l'iPhone 3G

Jeu : faire oublier la PSP

Super Monkey Ball sur iPhone 3GÀ peine annoncé, l’iPhone 3G suscitait déjà les rêves les plus fous. La rumeur populaire le consacrait déjà comme une console de jeu portable potentielle. Le buzz n’a pas disparu à la sortie du téléphone. Bien au contraire, des annonces comme celle de Sega, affirmant sans détour que l’iPhone était plus puissant que sa Dreamcast n’ont fait que renforcer le mythe.

Pas encore une console

Battez notre high score sur JirbobreakCertes, l’iPhone a des qualités indéniables, parmi lesquelles un CPU de 620 MHz couplé à 128 Mo de mémoire vive. Il a par ailleurs la certitude de disposer d’un catalogue de jeu suffisamment conséquent dans les prochains mois, les principaux éditeurs à l’image de Gameloft ayant déjà démarré leur production de jeux « tactiles ». Lors de notre test, les performances de l’iPhone ne nous ont pas réellement convaincu en matière de jeu. Sur ce point, nous rejoignons les principaux acteurs du marché du jeu vidéo qui refusent de voir en l’iPhone une console véritable. Super Monkey ball est certes sympathique mais n’est pas prêt de concurrencer un PES 2008 sur PSP. Et que dire de JirboBreak, le « casse-briques » de l’iPhone qui malgré des graphismes sommaires ne peut s’empêcher d’afficher quelques freezes. Nous en profitons au passage pour lancer un défi à nos lecteurs disposant de l’iPhone et de cette application. A JirboBreak, le record de la rédaction est de 51415, saurez-vous le battre ?

Super Monkey Ball sur iPhone 3GSony PSP

Au final, l’iPhone n’est pas, et ne sera probablement jamais, une console de jeu, mais ces nombreuses applications, dont certaines aussi inutiles qu’attachantes en font un compagnon de jeu à l’occasion. Ni plus, ni moins.