Les 12 travaux de l'iPhone 3G

Que manque-t-il à l'iPhone 3G ?

Au diable la prudence, autant être franc. Nous avons été réellement séduits par l’iPhone 3G. Par rapport à la version que nous avions testée l’an dernier, presque tous les points négatifs, ont été retravaillés pour aboutir à un téléphone sensiblement meilleur. De la 3G, aux mails en passant par le GPS, l’iPhone 3G affiche un bilan réussi. Et que dire du firmware 2.0 qui permet aux possesseurs du téléphone (quelque soit la version) de profiter d’application tierces.

Un appareil d’exception

Pour ce test, nous avons choisi d’estimer la différence qui séparait chaque fonctionnalité de l’iPhone des meilleurs terminaux dédiés. Certes, dans ce genre d’exercice le verdict n’est pas aussi reluisant que lors d’un banc d’essai classique. Mais le simple fait d’avoir opté pour ce principe est une victoire en soi pour le téléphone d’Apple. Et si l’iPhone 3G accuse encore un retard trop important en matière de photo ou de navigation, il n’en reste pas moins un appareil d’exception. Aussi, il est à noter que ces évolutions techniques ce sont accompagnées d’un baisse substantielle de son prix, passé de 399 € à 149 € pour la version 8 Go. Le rapport qualité/prix devient réellement intéressant pour qui est prêt à consentir aux forfaits proposés par Orange

Des raisons pour ne pas l’acheter ?

Ceux qui pensent que l’iPhone 3G n’est pas encore suffisamment intéressant trouveront des arguments à faire valoir dans l’article de nos amis de Tom’s Hardware : huit bonnes raisons de ne pas acheter l’iPhone 3G.

Apple iPhone 3G
L’iPhone 3G n’a pas encore atteint la perfection. Mais nul ne doute qu’il s’en rapproche. Le simple fait que nous ayons bousculé nos protocoles de test pour le mettre à l’épreuve est un gage suffisant de sa qualité.
  • Les plus
  • Les moins
    • Les bons côtés de l’iPhone originel
    • Ouvert aux applications tierces
    • L’apport de la 3G

Batterie toujours inamovible Pas de gestion du flash