Les 12 travaux de l'iPhone 3G

Mail : faire douter BlackBerry

Le mail de l'iPhone 3GApple veut soigner les « pros ». Une bonne partie de sa campagne marketing est d’ailleurs orientée vers cette cible laissée à l’abandon par la première version de l’iPhone. Dans sa conquête du monde professionnel, l’iPhone trouvera sur sa route BlackBerry, une référence mondiale. Principal terrain d’achoppement sur le secteur des terminaux professionnels : le mail. Et sur ce point, l’iPhone 3G a fait bien des efforts pour rattraper son retard. Suffisamment ?

Un mail simple et plutôt efficace

Le push sur l'iPhone 3GNouveauté, le pushmail arrive sur l’iPhone. En revanche, il ne fonctionne qu’avec les serveurs Exchange. Désormais, le téléphone d’Apple est compatible avec plusieurs comptes POP3, mais un seul serveur Exchange à la fois. Notons au passage que la configuration du compte mail est simplissime en comparaison avec les terminaux de RIM. Force est de constater que les efforts de l’iPhone payent. Une meilleure gestion des contacts, avec enfin une fonction de recherche dans le répertoire, mais aussi des détails soignés comme l’envoi d’e-mails par lot ou la façon d’attacher des photos et documents en pièce jointe le rendent assurément plus adapté à un usage sérieux.

Plus ouvert, donc plus pro

Blackberry 8820Mais le principal point positif dans la gestion des mails réside dans la compatibilité de l’iPhone avec la suite Office de Microsoft (Word, Excel, Powerpoint…) ainsi qu’iWorks. Le téléchargement de ces pièces jointes est rapide (même en 3G) et leur affichage optimisé (Excel excepté). Mis à part quelques déconnexions occasionnelles (en 3G comme en Wi-Fi), la fonction mail est irréprochable. Pour autant elle n’est pas encore au niveau d’un BlackBerry.