Les 12 travaux de l'iPhone 3G

Photo : tenir tête aux compacts

Le capteur photo de l'iPhone 3GLe capteur photo de l'iPhone
L’APN de l’iPhone a sans doute été, au même titre que l’absence de 3G, le principal grief contre le premier téléphone d’Apple. Il y a un an, sur ce critère, la marque à la pomme ne tenait pas la comparaison avec une grande partie des photophones. Son capteur de 2 mégapixels était déjà très loin d’un Cybershot ou d’un « N series » de Nokia.

APN à oublier

La version 3G présente de réelles améliorations au niveau du capteur mais rien d’exceptionnel. Pendant ce temps la concurrence a progressé, aussi bien au niveau du capteur (jusqu’à 10 mégapixels pour Samsung) que de l’optique, ou encore du zoom et des réglages. Chez Apple, rien de tout ça, le téléphone à la pomme n’a pas l’intention de jouer dans la cour des photophones. Et sans flash, ni zoom et encore moins de slot pour une carte mémoire, il n’est même pas pensable de rivaliser avec un compact de notre sélection d’été par exemple.

Aïe, la photo n'est pas terrible !Même photo avec l'iPhone 3G

La géolocalisation comme seul atout ?

Sur ce point, le verdict est sans appel. Parmi toutes les fonctionnalités de l’iPhone, la photo est sans doute le domaine dans lequel le fossé entre le représentant d’Apple et un terminal dédié est le plus grand. Et ce n’est sans doute pas la géolocalisation des photos (seule réelle nouveauté en la matière) qui relèvera le niveau général d’un APN tout simplement indigne de ce téléphone.