L'iPod touch est-il vraiment une console de jeux ?

Le catalogue

Un des tout premiers points sur lesquels il convient de se pencher lorsque l’on parle d’une console de jeux, c’est bien sûr le catalogue. Une console qui dispose d’un catalogue complet et varié s’assure un certain succès auprès du public. C’est ce qui a contribué à la réussite de la PlayStation, de la Nintendo DS et même de la Xbox 360, et c’est un point qu’Apple ne peut pas négliger pour s’imposer sur le marché.

En ce qui concerne le nombre de jeux disponibles, Apple joue une fois de plus la carte des gros chiffres en affichant plus 10 000 titres disponibles sur l’App Store, soit beaucoup plus que ses deux concurrentes. Il convient toutefois de noter de nombreuses versions d’essai et autres jeux gratuits d’une qualité ou d’une durée de vie relativement faible, qui viennent gonfler la ludothèque de la machine. Les grosses productions sont encore rares sur iPod touch, même si Apple a clairement démontré que ce point les intéresse, et même si les jeux de qualité se multiplient peu à peu.

Il faut cependant préciser que la totalité des jeux pour iPhone et iPod touch ne sont disponible que via une seule plateforme, l’App Store, lui-même accessible uniquement à travers le logiciel iTunes. Aucun titre pour ces appareils ne peut être acheté via le circuit classique, bien que plusieurs enseignes proposent des cartes prépayées qui permettent ainsi de télécharger pour un certain montant. Si ce choix peut paraître dangereux au lancement d’une console, il convient de noter que c’est également celui adopté par Sony, pourtant spécialiste du domaine, pour sa PSP Go, et que Nintendo se tourne peu à peu vers ce modèle grâce au DSiWare.

La diversité des titres et des éditeurs est également un critère crucial. Une console sur laquelle travaillent beaucoup d’éditeurs est une console en « bonne santé ». Apple a donc voulu miser gros dès le départ en s’entourant de grands noms comme Electronic Arts (Les Sims, Need for Speed, FIFA, etc.), Ubisoft (Assassin’s Creed 2) ou encore Gameloft. Signalons toutefois que la majorité de ces éditeurs se sont partiellement ou totalement spécialisés dans le jeu sur mobiles, parfois bien loin de leurs homologues sur consoles. Le choix est donc au rendez-vous, et l’iPod touch achève sa légitimité dans le domaine en proposant des jeux généralement moins chers que la concurrence, puisqu’à moins de 10 euros dès leur sortie. Il reste désormais à alimenter le baladeur en titres de qualité.