Les meilleurs produits de l'IFA 2008 : le bilan

Des écrans de plus en plus fins

Sony Bravia EX-1L’autre grande tendance du salon était sans aucun doute la finesse qui a tendance à se généraliser sur les téléviseurs. Dans cette bataille Sony est sans aucun doute celui qui est sorti vainqueur de cette bataille. Avec son EX-1 il a sans doute pris tous ses concurrents de cour.

L’appareil a en effet de quoi impressionner avec une épaisseur de seulement 9,9 mm, une première commerciale ! Pour arriver à cette prouesse, les ingénieurs de Sony ont tout simplement déporté l’électronique dans un boitier externe à la dalle. Mais au lieu de relier les deux entités par un câble, c’est une solution sans fil qui a été préférée.

Une liaison par ondes radio

Le Bravia EX-1 et son boitierLe boitier, à peine plus grand qu’une Freebox HD, contient donc une bonne partie de l’électronique de traitement d’image ainsi que le tuner TNT MPEG 4, compatible donc avec la TNT HD. Pour transmettre toutes les données vers le téléviseur, Sony n’utilise pas du Wi-Fi, mais une liaison radio sur la bande des 5 GHz. Enfin, pour réduire encore un peu plus l’épaisseur, le rétroéclairage étrenne une nouvelle technologie, le Edge LED. Des rampes de LED sont disposées sur les bords de la dalle et éclairent vers le centre.

Le modèle 1 pouce de SamsungÀ côté, les concurrents sont clairement à la traine. Même si le EX-1 de Sony est réservé à une élite, car commercialisé à 4000 euros, la seule vraie solution équivalente (un pouce de profondeur), chez Samsung, est encore à l’état « expérimental » pour une sortie prévue en 2009. Pour la finesse plus accessible on pourra toujours se tourner vers la Serie 8 du coréen ne mesurant que 44,4 millimètres d’épaisseur, pour un prix plus raisonnable de 2499 à diagonale équivalente de 40 pouces ou encore le 42 pouces Essence de Philips (38 mm) qui embarque en plus le système Ambilight.