Interview de Corinne Lepage (Cap21), candidate à l'élection présidentielle 2007

Les politiques et le Web

IDN : D’une manière plus générale, comment les politiques devraient utiliser le Web ?

C. L. : Il me semble qu’il y a deux catégories d’usage politique du Web de la part des acteurs politiques. Il y a ceux qui, d’une certaine manière, ont décidé de l’instrumentaliser. Je pense essentiellement à Nicolas Sarkozy : achat de noms de domaine, de listes de noms, forcing sur les blogs (non pas pour jouer le jeu démocratique de la blogosphère mais pour imposer ses idées). C’est quasiment du spam politique ! Et puis vous avez les autres, peut être parce qu’ils sont de plus petits candidats, qui jouent beaucoup plus le jeu des blogs. Je m’inscris dans cette logique là. Il faut savoir que nous sommes confrontés à un espace médiatique traditionnel assez compliqué, qui obéit aussi bien à des logiques commerciales et politiques qui tuent le débat. J’ai d’ailleurs saisi le Conseil d’État et je ne vais pas en rester là. Internet est un média davantage ouvert.

itv lepage presidentielles IDN : Pour vous, le Web vous apporte donc plus que la TV par exemple ?

C. L. : Le format TV ou radio ne permet pas d’avoir un vrai débat avec les gens. Il n’y a que la blogosphère qui permet cela. Ce qui me plaît c’est de pouvoir toucher beaucoup de gens, de mettre mes idées en ligne et de faire réagir les gens. L’Internet n’est pas à sens unique. L’avantage c’est de pouvoir faire avancer le débat, de progresser. C’est formidable pour des gens comme moi qui ne rentrent pas forcément dans le jeu des médias traditionnels.

IDN : Est-ce que vous faîtes un travail de référencement pour attirer le plus de trafic ?

C. L. : On essaie de faire ce qu’on peut. Je progresse régulièrement dans le buzz puisque mon blog personnel est aux environ de la trentaine place des blogs politiques sur plus de 1300 référencés. Je vais aussi m’exprimer sur d’autres blogs comme celui de Guy Birenbaum ou AgoraVox. Souvent d’ailleurs, les gens doutent que c’est bien moi qui écris. Il est évident que pour certaines personnes ce ne sont pas elles mais moi, c’est moi ! Je joue le jeu et ça m’intéresse. Je vie pleinement ma campagne.