[Test] iOS 10 : que vaut le nouvel OS pour iPhone et iPad ?

Il devrait exister une règle qui régirait tous les systèmes mobiles : ne rendez pas mon smartphone plus compliqué à utiliser. C’est une règle qui semble simple, mais avec laquelle Apple semble avoir eu du mal avec la sortie des précédentes mises à jour majeures d’iOS. Notamment avec iOS 8 et ses applications qui plantaient, ou encore iOS 6 et le fiasco d’Apple Maps.

  

Mais les faux pas des lancements d’iOS semblent désormais appartenir au passé. Apple continue sur sa lancée après un lancement d’iOS 9 plutôt réussi, et en poursuivant avec iOS 10 qui se concentre plus sur l’ajout de nouvelles fonctions que sur la corrections d’erreurs non intentionnelles. Nous avons essayé iOS 10 depuis qu’Apple l’a rendu disponible via son programme de beta publique en juillet, et bien que nous ayons rencontré quelques légers problèmes, la version disponible actuellement semble stable et riche en nouveautés pour l’iPhone. Bien qu’Apple ait fait des efforts en ouvrant Siri et d’autres fonctions d’iOS 10 comme Messages et Plans aux développeurs tiers, la véritable force d’iOS 10 réside dans les petits changements — des notifications plus interactives, un écran verrouillé plus utile et des interfaces unifiées pour des applications comme Plans et Musique — qui améliorent l’expérience.

En téléchargeant iOS 10, vous trouverez plusieurs fonctions pratiques qui rendront votre iPhone plus complet. Cela dit, la véritable force d’iOS 10 sur le long terme résidera dans ce que les développeurs tiers arriveront à faire de Siri, et cela pourrait prendre des mois avant que ces efforts paient.

Qui devrait l'installer ?

Avant de se plonger plus avant dans les nouveautés et améliorations d’iOS 10, il convient de savoir qui sera capable d’installer cette mise à jour. iOS 10 fonctionne sur un iPhone 5 et sur tout les modèles suivants. Nous l’avons utilisé sur un iPhone SE ainsi que sur un iPhone 6S, et n’avons rencontré aucun problème à l’installation et au lancement du système sur ces deux appareils.

Il est également possible de lancer iOS 10 sur un iPod touch de sixième génération, ainsi que sur de nombreux iPad : tous les iPad Pro et iPad Air sont compatibles, ainsi que l’iPad mini à partir de la deuxième génération, et l’iPad classique à partir de la quatrième génération. Contrairement à iOS 9, qui ajoutait surtout la possibilité d’accéder au multitâche sur iPad, il y a peu de nouveautés dédiées à l’iPad dans iOS 10. Apple a amélioré quelques fonctions du multitâche, comme la possibilité d’utiliser Split View pour l’application Musique et les onglets de Safari, mais la plupart des grands changements d’iOS 10 fonctionnent sur tous les appareils d’Apple.

À propos de la mise à jour : Nous n’avons eu aucun problème à installer iOS 10 ou ses betas sur nos appareils, mais d’autres n’ont pas eu cette chance. Selon Apple, le problème viendrait du processus de mise à jour et a été réglé. C’est néanmoins l’occasion de vous rappeler l’importance de toujours effectuer une sauvegarde de votre appareil avant d’effectuer une mise à jour du système afin de pouvoir retrouver cette copie si tout ne se passe pas comme prévu.

Un OS plus pratique

La chose la plus frappante avec iOS 10 est la façon dont il rend votre téléphone plus simple d’utilisation. Cela se remarque au moment où vous attrapez votre smartphone et qu’il s’allume immédiatement, vous permettant de jeter un oeil à vos notifications ou simplement pour regarder l’heure. Cette fonction « soulever pour allumer » n’est pas la nouveauté la plus incroyable, mais elle évite une pression sur un bouton et donne le ton d’une version d’iOS qui cherche surtout à vous aider à faire les choses plus vite.

C’est une philosophie que le système de notifications d’iOS 10 représente bien. Si vous recevez un message, au lieu de devoir déverrouiller l’iPhone pour écrire une réponse, il est désormais possible d’appuyer sur la notification pour lire ledit message et y apporter une réponse.

De manière générale, les notifications sont également plus simples à gérer, particulièrement si votre téléphone supporte 3D Touch. Depuis l’écran de notifications, il est possible d’effectuer un appui fort sur la croix située en haut de l’écran pour se voir proposer de supprimer toutes les notifications d’un geste. (Les smartphones qui ne proposent pas 3D Touch permettent néanmoins d’effacer les notifications pour chaque journée via la même croix).

La possibilité d’effacer les notifications d’une pression forte n’est pas la seule manière par laquelle Apple espère vous faire adhérer à 3D Touch. iOS 10 ajoute de nouveaux raccourcis à ses applications natives et autres utilitaires. Une pression forte sur l’icône de la lampe torche, par exemple, vous proposera d’ajuster la luminosité de l’éclairage selon trois niveaux. Un raccourci particulièrement utile dans Mail permet d’afficher les messages non-lus de contacts que vous aurez désignés comme VIP sur une pression de l’icône.

  

Si vous disposez d’une voiture compatible avec CarPlay, ou qui vous permet au minimum d’appairer votre iPhone en Bluetooth, vous pouvez en tirer avantage avec iOS 10. L’application Plans vous proposera par exemple de retenir le lieu où votre voiture est garée, et le notera par un marqueur sur la carte afin de retrouver votre chemin vers elle. Ce système n’est pas sans inconvénient : demander à Plans de vous ramener à votre voiture peut parfois vous faire prendre des chemins peu conventionnels, et fixer son smartphone en se promenant sur un parking est plutôt à déconseiller. Mais c’est une amélioration utile de Plans qui ne réclame aucune action de votre part (si ce n’est de vous assurer que la fonction est en marche dans les réglages de Plans et que votre smartphone est bien appairé avec votre voiture).

Aucun de ces changements ne révolutionnera vraiment le système mobile d’Apple. Au mieux, ce sont de petites modifications. Mais c’est le genre de modifications que vous utiliserez régulièrement tant elles rendent l’iPhone plus fonctionnel.

Siri plus ouvert

Si iOS 10 a une nouveauté notable, c’est la possibilité attendue depuis longtemps de permettre aux applications tierces d’accéder à Siri. À entendre Apple, cela vous permettra d’utiliser l’assistant personnel pour commander une voiture sur Lyft ou Uber, appeler sur Skype, effectuer des paiements en ligne ou discuter sur WhatsApp ou LinkedIn et chercher des images sur Pinterest.


Ce qui n’est pas clair, c’est quand vous serez capables de faire tout cela. Bien que la beta publique d’iOS 10 ait été lancée en juillet, les applications censées tirer avantage de l’intégration de Siri ont dû attendre qu’une version finale du système soit disponible. Maintenant que c’est le cas, nous devrions voir arriver une floppée d’applications compatibles avec Siri sur l’App Store, mais nos tests sur la version finale n’ont pas toujours été concluants. En outre, nos tentatives d'interagir avec nos applications via Siri se sont souvent soldées par un message d’excuse expliquant que c’est impossible. Néanmoins, depuis une récente mise à jour de l'application d'Uber, nous avons été en mesure de commander une voiture en le demandant simplement à Siri. Il va donc falloir que les éditeurs fassent l'effort de mettre à jour leurs applications pour les rendre compatibles avec l'assistant vocal de l'iPhone.

Sachez néanmoins que même lorsque ces applications se multiplieront, il y a toujours des limites dans ce que Siri est capable de faire. Apple a limité les interactions de Siri avec les applications tierces aux commandes de chauffeur privé, messages instantanés, recherche de photo, paiements mobiles, exercices sportifs et appels par VoIP. Il sera possible d’utiliser Siri avec Apple Music, mais pas d’autres services de musique en ligne. Apple a certainement ses raisons justifiant ces décisions, mais des assistants concurrents comme Alexa d’Amazon ou Google Now se parent de fonctions de plus en plus poussées avec le temps. Apple risque d’accuser un retard de plus en plus grand avec son approche, quand Alexa, par exemple, permet de planifier ses vacances, commander à manger et consulter son compte en banque. Ce ne sont peut-être pas des avancées majeures, mais ces services permettent déjà plus que ce qu’Apple envisage pour le moment.

Tandis que Siri se pare de nouvelles fonctions, Apple va devoir permettre à ses utilisateurs de savoir exactement ce que cet assistant leur permet de faire. Il peut être agréable de découvrir une nouvelle fonction par accident. Mais dans la plupart des cas, converser avec Siri se soldera généralement par une réponse évasive suivie d’une liste de pages Web qui pourraient correspondre à la demande. Siri est capable de régler une alarme ou un compte à rebours, et si on est aventurier, on peut aussi lui demander son chemin. Mais l’assistant n’est pas très engageant pour le reste, et la plupart des requêtes restent ignorées, ce qu’Apple devrait régler une bonne fois pour toutes.

Siri est néanmoins plus agréable dans iOS 10, l’assistant fournissant des réponses plus chaleureuses, notamment à l’usage de la fonction « Dis Siri ». Apple a également amélioré sa saisie prédictive en proposant des suggestions plus contextuelles dans QuickType. Ainsi, si une personne vous demande votre position dans Messages, un bouton apparaîtra vous proposant de la partager avec votre interlocuteur. Un autre message proposant de vous rencontrer pour déjeuner affichera un raccourci vers Calendrier pour y noter le rendez-vous.

  

Les suggestions de QuickType ne sont toutefois pas toujours pertinentes. Si une personne vous demande le numéro d’un de vos contacts, par exemple, QuickType ne proposera pas de partager cette fiche dans ses options. Toujours est-il qu’Apple a fait un effort pour rendre son OS plus intelligent.

De nouvelles manières d'envoyer un message

De toutes les apps d’iOS, Messages est certainement celle qui a reçu le plus gros coup de polish, gagnant plusieurs manières d’écrire à ses amis et contacts. Certaines de ces fonctions — l’amélioration des émojis et la possibilité d’ajouter des stickers à ses conversations — se destinent clairement à un public qui passe beaucoup de temps à échanger des messages. On apprécie néanmoins l’arrivée de ces nouveautés, même si elles surchargent quelque peu l’interface.

Les principales nouveautés de cette application concernent les bulles et les effets sur l’écran. Il est en effet possible d’ajouter des effets visuels à la conversation,  comme faire atterrir le texte lourdement sur la page (Impact), secouer la bulle (Voyant), ou le faire apparaître plus petit (Discret). Cela peut permettre d’exprimer simplement une émotion en envoyant un message. Un dernier effet — Encre invisible — permet de garder le message secret et force le destinataire à glisser son doigt dessus pour le révéler.

  

Les effets visuels peuvent emplir tout l’écran, comme des ballons flottants, des confettis ou des feux d’artifice. Il peuvent être utiles pour célébrer un événement, comme un anniversaire, mais les activer trop souvent peut vite s’avérer fatiguant.


  

D’autres ajouts appréciables dans Messages incluent notamment un accès simplifié à l’appareil photo — il suffit d’appuyer sur l’icône à gauche — et Tapback, qui permet de répondre rapidement à un message en appuyant dessus pour sélectionner l’émoji correspondant (un pouce levé ou baissé ou un coeur, pour ne nommer que ceux-ci).

En parlant d’émojis, ils ont l’air beaucoup plus imposants dans Messages, et la saisie prédictive permet maintenant de les retrouver dans les suggestions. Une fonction permet également de lancer automatiquement le clavier émoji, et de remplacer automatiquement certains mots d’un message par les émojis correspondants.


Messages pour iOS 10 adopte également certaines fonctions que les utilisateurs d’Apple Watch connaissent déjà. Tourner votre smartphone à 90° affichera un panneau sur lequel vous pouvez dessiner ou écrire un message avec votre doigt. Il est également possible d’envoyer des dessins de plusieurs couleurs différentes, qui apparaîtront progressivement sur l’écran du destinataire. Ça n’a rien de franchement pratique, mais c’est joli à voir.

Le plus gros problème avec Messages, ceci dit, reste que l’application est chargée, spécialement sur les iPhone dotés d’un écran plus petit. Pour faire entrer les icônes de l’appareil photo, des messages digitaux et la boîte d’outils, Apple a réduit la taille du champ de saisie de texte. Ce champ s’agrandit lorsque vous appuyez dessus, mais il reste assez limité.

Prenons par exemple la possibilité d’ajouter des GIFs animés à ses messages. Cette fonction est bienvenue, mais la prévisualisation de ces mêmes animations s’avère quelque peu laborieuse, et rend certains détails — comme le texte qui pourrait apparaître sur les images — illisibles.

Il est compréhensible qu’Apple ait réalisé autant d’efforts pour rénover son application Messages. Les gens passent beaucoup de temps à s’envoyer des messages, et Apple préfère qu’ils le fassent dans son application. Et ça ne s’arrêtera pas là : la marque ouvre les messages aux développeurs tiers, ce qui pourra prochainement vous permettre d’utiliser Messages pour envoyer de l’argent à vos amis ou effectuer une commande groupée sur Internet.

Par exemple, une nouvelle version d’OpenTable vous permet, à vous et à vos amis, de choisir ensemble où manger et de réserver une table sans quitter l’application de messagerie. De nouvelles fonctionnalités de ce type arriveront dans les semaines suivant la sortie d’iOS 10. Il est possible de parcourir les différents widgets pour Messages en cliquant sur l’icône de l’App Store, puis sur l’icône formant quatre points dans le coin gauche. Cela fait apparaître une section du store spécialement dédiée aux applications disposant d’une extension pour Messages, et qui peuvent être téléchargées pour être ajoutées directement au service.

Un iOS plus personnalisable

Apple est parvenu à rendre iOS 10 plus personnalisable, notamment en ce qui concerne l’écran « Aujourd’hui » accessible en glissant de la gauche vers la droite depuis l’écran d’accueil.  Il est possible de choisir les widgets qui y apparaîtront ainsi que leur ordre. Pratique si vous n’avez que peu d’intérêt pour les dernières actualités dans cet onglet, mais que vous voulez un accès direct à vos mails importants.


Encore mieux : les applications tierces peuvent désormais s’y ajouter. L’onglet se pare ainsi d’un Widget Google Maps listant les arrêts de bus les plus proches, des scores de vos équipes sportives favorites ou encore des adresses de restaurants à proximité. Cela vous permet de vous approprier un peu plus iOS 10 et ses fonctions.

Vous pourrez également trouver de nouveaux widgets en vous rendant en bas de cette page et en tapotant « Modifier ». Si une des applications installées sur votre iPhone dispose d’un widget pour iOS, il sera disponible dans cette liste. Vous pourrez donc par exemple ajouter un widget IMDB vous permettant de voir les derniers trailers, ou encore un widget Star Walk vous alertant des prochaines éclipses lunaires. Là encore, le nombre de widgets devrait s’étoffer avec le temps, à mesure que de nouvelles applications seront adaptées pour iOS 10.

Cet onglet « Aujourd’hui » est également accessible depuis l’écran verrouillé en glissant vers la droite. Vous y trouverez les mêmes infos en un coup d’oeil, et il faudra déverrouiller le smartphone pour interagir avec un widget en particulier. Mais cela permet néanmoins d’avoir un rapide coup d’oeil sur les informations qui vous sont importantes.


Personnaliser l’expérience d’iOS ne se limite pas à une sélection de widgets, mais consiste aussi à vous permettre de supprimer ce dont vous n’avez pas besoin. Pour la première fois depuis qu’Apple a lancé le premier iPhone, vous avez la possibilité de supprimer certaines applications incluses nativement dans iOS. Ces applications ne seront pas totalement effacées du système — simplement retirées du menu — mais vous devrez malgré tout faire attention, car chaque application exclue verra également ses données et fichiers de configuration effacés. (Vous pourrez réinstaller chaque applications supprimée en passant par l’App Store).

Cela ne vous permettra pas d’économiser beaucoup d’espace de stockage — Apple annonce que toutes les applications natives qui peuvent être supprimées totalisent moins de 150 Mo — mais cela libèrera surtout de l’espace dans vos menus. De plus, si vous n’avez pas d’Apple Watch et ne prévoyez pas d’en acheter, inutile de garder l’application qui s’y associe. 

Des albums photo plus agréables

La galerie de photos fait aussi partie des services qui ont reçu le plus de changements. Elle peut maintenant reconnaître les visages, les lieux et les scènes. Apple indique que son application de photos profite de l’apprentissage profond et de technologies informatiques avancées. Cette intelligence artificielle qui travaille en coulisses donne ce résultat sur le produit final.

On trouve une fonction baptisée « Personnes », qui reconnaît automatiquement les visages présents sur les photos de vos albums. Les résultats ne sont pas toujours pertinents au départ, vous trouverez parfois plusieurs albums pour une seule et même personne ou des albums contenant des inconnus dans le décor d’une photo. Mais il est suffisamment simple de fusionner plusieurs albums pour une même personne, ou de supprimer des albums non pertinents. L’application Photos apprend d’ailleurs au fur et à mesure. Ainsi, après quelques réglages et un peu de temps, l’album sera capable d’identifier les photos de vos proches et amis. Vraiment utile pour trouver facilement des photos d’une personne en particulier.

Lorsque vous cliquez sur une photo dans un album, vous pouvez scroller jusqu’en bas pour découvrir des informations supplémentaires, comme l’endroit où la photo a été prise, les personnes qui pourraient s’y trouver ou encore des albums de photos prises au même endroit ou à la même date. L’app Photos avait auparavant un rôle un peu classique, qu’on ne lançait que pour trouver une photo avant de la quitter, mais dans iOS 10 elle devient une véritable collection d’images à explorer.

Le champ de recherche de l’application a également été mis à l’honneur. En y tapant un mot, l’application va afficher des catégories, lieux ou objets qui peuvent correspondre à la recherche. Le moteur est agréablement précis, mais n’est pas non plus parfait. Une recherche contenant le mot « chiens » a retourné une demi-douzaine d’images d’animaux également connus sous le nom de « chats ».

Beaucoup des nouvelles fonctions de Photos sembleront familières aux utilisateurs de Google Photos, qui excelle d’ailleurs dans le fait de grouper des photos similaires automatiquement pour en faire des albums. Mais Photos n’a pas besoin d’être original pour prendre une place importante dans iOS 10 : il lui suffit de faire un travail efficace pour trouver et découvrir vos images, ce qu’Apple a compris.

Les autres changements

Musique, News et Plans ont tous reçu une nouvelle interface, avec une mention particulière pour Musique qui se débarrasse d’une interface autrefois complexe et surchargée. L’application propose une vue par liste beaucoup plus lisible, bien que le classement des morceaux demande encore du travail (Apple classe les morceaux téléchargés dans un dossier adéquat, tandis qu’un menu « Morceaux » affiche toute la bibliothèque, y compris les musiques dans le Cloud).


Les changements d’interface de Plans rendent l’application bien plus efficace, grâce à un texte plus lisible et des boutons plus gros qui permettent d’avoir plus souvent les yeux sur la route. Apple a également ajouté une fonction permettant de trouver un restaurant ou une station-service sur votre route, et calcule même le temps à ajouter à votre trajet. C’est un autre exemple d’une fonction de Google adaptée par Apple pour son propre service, mais ça n’en est pas moins agréable.


iOS 10 accueille une nouvelle application appelée « Maison », qui vous permet de gérer vos équipements connectés pour peu que ceux-ci soient compatibles avec HomeKit. Le but est de centraliser le contrôle d’équipements qui, autrement, nécessiteraient chacun leur propre application. Il est donc également possible d’utiliser Siri pour passer différentes commandes, comme éteindre les lumières, fermer la porte à clé et baisser le thermostat simplement en lui disant bonne nuit. Un test plus complet viendra cependant lorsqu’un certain nombre d’accessoires compatibles seront disponibles.


L’application Horloge compte un ajout mineur mais intriguant. Une nouvelle fonction Sommeil vous permet d’y choisir la durée pendant laquelle vous souhaitez dormir la nuit, en réglant une heure de coucher et une heure de lever. La nuit, iOS vous rappellera qu’il est l’heure d’aller dormir, et le matin il vous réveillera au son de l’alarme que vous lui aurez défini. Sommeil suit également la durée de votre sommeil et l’enregistre dans l’application Santé.

En résumé

Malgré quelques légers ratés ici et là, iOS 10 se montre très intéressant, avec suffisamment d’améliorations et de nouveautés pour que la mise à jour vaille le coup. Les changements à Photos, Plans et l’écran Aujourd’hui, ou encore les nombreuses petites améliorations apportées par Apple sont autant de bonnes raisons d’ignorer les quelques rares bugs rencontrés.

Mais le véritable intérêt de passer à iOS 10 sera déterminé par ce que les développeurs tiers proposent comme applications intéressantes pour tirer partie de Siri, Messages ou Plans. Si les semaines à venir voient débarquer des applications exploitant vraiment les capacités de Siri, alors iOS 10 pourrait bien être la plus importante mise à jour d’un système mobile sortie par Apple depuis le lancement de l’App Store il y a huit ans.

À lire : 
iPhone 7 et iPhone 7 Plus : voilà les nouveaux iPhone

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
    Votre commentaire
  • mickypitt
    Problème pour moi, elle pèse environ 1Go, du coup il faut que je fasse le grand ménage avant de pouvoir la télécharger -_-
    0