iPhone 4S : pour les changements, c'est sous le capot

C’était un vrai baptême du feu hier soir pour Tim Cook. Le désormais remplaçant de Steve Jobs à la tête d’Apple avait la lourde charge de présenter le nouvel iPhone après une carrière de 15 mois de la 4e génération du téléphone à la pomme. Alors que tout le monde attendait le 5, Apple a suivi la stratégie déjà éprouvée lors de la transition du 3G au 3GS : garder le même form-factor, mais tout changer à l’intérieur.

On peut être déçu de ce choix à l’heure où la concurrence est plus affutée que jamais, notamment Samsung et son Galaxy S II à l’écran impressionnant de 4,3 pouces. Pourtant, l’iPhone 4S apporte un lot important de nouveautés, pas toutes anodines. Passée l’émotion de la keynote, retour sur celles-ci à tête plus reposée.