Iphone 3G vs 6210 Navigator : que valent leurs GPS ?

Plus rapides que des PND dédiés ?

A chacun son fixe

L'iPhone 3G présente une meilleure image satelliteUne fois sur la carte, les deux mobiles ont des comportements similaires et repèrent automatiquement la position de l’utilisateur. De 28 secondes pour fixer dans un endroit inconnu, le modèle de Nokia descend à 10 secondes si le dernier fixe a été fait dans la zone. La surprise vient du téléphone à la pomme qui écrase le Navigator avec un temps record de 5 secondes pour localiser la position. Une performance qui est légèrement ternie par sa sensibilité 3G. En effet, lors de nos tests, le 6210 captait mieux dans cette norme que l’iPhone qui se contentait du EDGE en terrain couvert.

2D, 3D, satellite, les vues font leur cinéma

Pas de 3D sur \Les deux mobiles proposent trois modes de cartes en commun, en 2D, en vue satellite, et hybride. Ce dernier affiche les rues du mode 2D sur la carte satellite. Le dernier format diffère chez les deux marques. Nokia propose une vue 3D de ses cartes. Celle-ci n’est pas très pratique à cause du petit écran de 2,4 pouces du 6210. On préférera donc utiliser le mode hybride ou 2D pour une navigation sereine et sans trop de ralentissement.

Navigation en mode Liste

C’est l’iPhone qui s’en sort plutôt bien en affichant une carte et un positionnement fluides à souhait. D’ailleurs, c’est aussi lui qui propose la meilleure définition de carte satellitaires. La dernière « vue » de ce portable tactile ressemble un peu à la navigation Mappy, à savoir que le téléphone n’affiche que les indications dans ce mode nommé « Liste ». De là, il est possible de sélectionner une étape « au doigt » pour qu’elle se matérialise sur la carte. Nokia a implanté la même fonction dans son 6210, mais celle-ci est uniquement disponible en parcours automobile.