Jeu vidéo sur Mac : mission impossible ?

Et surtout quels jeux ?

Commençons par les avantages de Mac OS X, le système a le mérite d’être stable et de proposer des installations simplifiées (copie du disque optique vers le disque dur). Du côté des jeux, ce sont surtout les best-sellers qui sont disponibles, mais avec généralement beaucoup de retard. Enfin, l’accélération de l’interface graphique est obtenue par l’OpenGL, une interface de programmation globalement très bien supportée par les cartes graphiques.

Différents type de développement et de portage

La solution idéale est certainement celle utilisée par l’éditeur Blizzard, un développement en parallèle de la version Windows et Mac OS X et une livraison dans la même boite. Pour les jeux développés en OpenGL sur Windows, le portage est quant à lui assez simple et performant puisqu’OpenGL est un standard sour Mac OS X.

Il n’en est par contre pas de meme avec les jeux Direct3D, le portage intervenant directement sur le moteur de rendu du jeu car Mac OS X ne supporte pas Direct 3D, les performances peuvent donc en pâtir. Enfin, une dernière solution a été présentée récemment par l’éditeur Electronic Arts. Il s’agit de Cider, un émulateur permettant d’utiliser Direct3D directement sous Mac OS X. Si les performances sont forcément en retrait, le temps de portage est par contre terriblement raccourci.

Universal Binary : x86 contre PowerPC

Enfin, il ne faut pas oublier que les Mac tournaient jusqu’à il y a seulement quelques mois grâce à des processeurs d’architecture PowerPC, par opposition au x86 que l’on trouvait dans les PC. Mais avec l’arrivée d’Intel, la donne a changé puisque c’est cette architecture qui domine aujourd’hui chez Apple.

Mais le résultat est bien là, on ne pourra pas faire tourner les jeux pour processeur Intel sur d’anciens Mac PowerPC alors que le contraire est possible, mais avec déperdition de performances. Une solution existe toutefois, l’Universal Binary. Les deux versions du logiciel sont fournies, pour le faire tourner indépendamment sur l’un ou l’autre type de processeur.