Suivre les JO au bureau

Les JO diffusés sur Internet

YouTubeDailyMotion
Les images venues de Pékin ne sont pas la chasse gardée des télévisions. De plus en plus, Internet incarne le rôle de diffuseur. C’est le cas des sites de partage de vidéo Youtube et Dailymotion qui ont choisi deux stratégies très différentes :

Youtube au service des exclus

Youtube se tourne actuellement vers les pays dont les médias n’ont pas acquis les droits de diffusion pour les JO. Parmis ceux-là, l’Inde, le Nigeria et l’Indonésie constituent des marchés de choix que l’Américain ne veut pas laisser filer. Il a alors fait appel à sa maison mère, Google, qui a négocié avec le CIO (Comité International Olympique) le droit de diffusion de sanchaîne Beijing 2008 dans 77 pays.

Dailymotion met en avant ses partenariats

Le français Dailymotion a opté pour les partenariats. Le Monde, Libération, France 24, Rue 89, France Info et la chaîne chinoise NTD TV vont étoffer les contenus vidéo du site de partage. Ils lui permettront de présenter une page spéciale JO qui ne suivra pas forcément les consignes officielles. Au contraire, avec d’autres partenariats passés avec GreenPeace et RSF, Dailymotion veut montrer la Chine dans son ensemble. Pour les contenus purement sportifs, aucune diffusion en direct n’est autorisée. Mais le site de partage de vidéo est une adresse de choix pour revivre les meilleurs moments d’une journée pékinoise.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
3 commentaires