AR.Drone : gadget génial ou hélico au rabais ?

Vol à vue

En vol à vue, l’AR.Drone se pilote plutôt aisément pour peu que l’on ait pris en main les commandes. Alors qu’une croix permet de le faire pivoter sur lui-même et de régler son ascendance, tous les autres mouvements se font exclusivement à partir de l’accéléromètre. Après une mise en situation, on aurait apprécié une option pour pouvoir piloter l’AR.Drone avec une seconde croix directionnelle.

En vol de précision, il est aisé de poser le drone sur une surface restreinte. Pour notre part, il a bien réagi et s’est posé tranquillement sur un bureau de la rédaction. Cependant, attention à la direction, lorsqu’il tourne sur lui-même. Ses parties avant et arrière peuvent s’inverser sans que l’on s’en rende compte, ces deux endroits étant similaires de loin. Dès lors, les commandes sont inversées et le contrôle peut devenir hasardeux. Nous en avons fait l’expérience sur le parvis de la Mairie de Puteaux. L’AR.Drone a failli passer de vie à trépas quelques fois sous les voitures à cause de cet inversement. En dernier recourt, il existe heureusement une touche « Emergency » qui coupe les moteurs instantanément pour plus de sécurité.