AR.Drone : gadget génial ou hélico au rabais ?

Capital sympathie : 100 %

Lors de nos tests en extérieur, il a suffi de faire décoller l’AR.Drone pour qu’un groupe de spectateurs se groupe autour de l’appareil. Amusés, tous posaient des questions sur son prix, son maniement, son usage.

Ainsi, une grand-mère considéra que cela ferait un bon cadeau, malgré les 300 euros à débourser. Une mère de famille fut plus raisonnable en tenant compte du fait qu’il faille posséder un iPhone/iPad ou iPod Touch pour l’utiliser (pour le moment) : « c’est trop cher », conclura-t-elle. Pour le groupe de jeunes qui se regroupa le premier autour du jouet de Parrot, la question du prix était plus accessoire. Leur véritable question fut de savoir si l’AR.Drone pouvait servir à transporter 20 grammes de drogue à des prisonniers !

"Gros porteur"

Pour répondre à la question des jeunes putéoliens, oui, l’AR.Drone est capable de transporter des objets. Ainsi, pour son exercice de transport, nous lui avons collé une bouteille de 125 millilitres sur le dos. Ainsi chargé, l’appareil de Parrot décolle plus doucement jusqu’à sa position stationnaire. En vol, il faut constamment lui redonner de l’altitude pour éviter qu’il ne s’écrase. Son poids supplémentaire était certainement trop important.