[Test] LeEco Le S3 : faut-il craquer pour ce joli smartphone abordable de LeEco ?

Le constructeur chinois LeEco a pour ambition de se faire une place de choix sur le marché du smartphone en proposant une gamme de mobiles qui offrent moult fonctionnalités tout en restant très abordables. Une stratégie qui fonctionne à plein régime avec le LeEco Le S3 qui affiche un design léché, un impressionnant Full HD de 5,5 pouces, le tout à un prix défiant toute concurrence d’autant que les remises ne sont pas rares. Malheureusement, il suffit de l’utiliser pour vite réaliser que le charme n’agit pas très longtemps. La faute à une interface peu commode, l’absence de prise casque, sans oublier une autonomie absolument ridicule. Difficile de vraiment recommander le LeEco Le S3 dans ces conditions. 

Cinq raisons de craquer (ou pas) pour le LeEco Le S3

Oui, pour le design

Le LeEco Le S3 n’a pas l’air d’un smartphone au rabais avec sa coque qui mélange verre et métal avec trois coloris, gros, doré ou rose doré. La face avant est parfaitement symétrique et très sobre en l’absence du moindre logo. De plus on apprécie la manière dont LeEco a dissimulé les boutons tactiles sur le bord inférieur de l’écran. Ceux-ci ne s’allument qu’en cas de besoin ou en appuyant sur le bouton de verrouillage sur le côté du téléphone.


La face arrière est composée en grande majorité de métal avec le lecteur d’empreintes digitales juste en dessous du capteur photo. Néanmoins en y regardant de plus près on se rend compte que les extrémités sont recouvertes pas un cache en plastique. Ceci étant LeEco a réussi à mieux les dissimuler que Huawei avec son Honor 6X. Notamment en choisissant un coloris identique aux parties métalliques.

Reste un point qui laisse à désirer, l’absence de prise jack pour brancher un casque audio. A la place vous êtes supposé utiliser les écouteurs USB C qui sont livrés avec le téléphone, ou vos propres écouteurs à l’aide d’un adaptateur qui est fourni.

Oui, pour l’écran

Intégrer un écran de qualité dans un smartphone abordable n’a pas toujours été chose facile. C’est désormais une réalité avec le LeEco Le S3. L’écran de 5,5 pouces est lumineux avec une résolution Full HD et une colorimétrie bien meilleure que les modèles concurrents. Les couleurs explosent à l’écran, notamment les jaunes et les bleus. Cependant en regardant la bande-annonce des Gardiens De La Galaxie 2, on remarque que les yeux et l’écorce de bébé Groot ne sont pas aussi colorés que sur des smartphones plus onéreux.

Nous avons mesuré une luminosité de 440 nits, soit pratiquement la même chose que l’écran du Honor 6X qui affiche 444 nits. Néanmoins lors de nos test le Moto G4 Plus a fait encore mieux avec 530 nits. De la même façon le LeEco Le S3 affiche 137% de l’espace colorimétrique sRVB contre 114% pour le Honor 6X et 108% pour le Moto G4 Plus. Seuls les modèles dotés d’un écran OLED tels que le ZTE Axon 7 Mini font mieux mais pour un budget plus élevé.

Enfin, avec un Delta E de 4,99, la fidélité du LeEco Le S3 est juste satisfaisante (plus ce nombre est proche de zéro, mieux c’est). Si la moyenne est généralement autour de 4,1, le Honor 6X et le Moto G4 Plus sont bien meilleurs avec respectivement 3,33 et 3,28.

Oui, pour les performances

Le LeEco Le S3 est parfaitement à l’aise avec les applications courantes. Pour le prix vous disposez d’un processeur Qualcomm Snapdragon 652, de 3 Go de mémoire vive et de 32 Go de stockage interne. En revanche, contrairement à la plupart des smartphones concurrents, il n’y a aucun lecteur de carte micro SD pour étendre l’espace de stockage.

Le LeEco Le S3 est très réactif, notamment lorsqu’on surfe sur Internet. Ainsi, il a obtenu un score de 45,56 sur le test de Javascript JetStream 1.1. Pratiquement le double du Honor 6X (27,01), et bien mieux que la moyenne des smartphones qui est de 37,16.


En revanche il repasse derrière le Honor 6X au test Geekbent 4 qui évalue les performances globales du système : 3366 pour le terminal de Huawei, 3303 pour la moyenne des smartphones, et 2740 pour le LeEco Le S3. En revanche dans les jeux vidéo, la puce graphique Adreno 510 du Le S3 lui donne l’avantage sur le Kirin 655 maison de Huawei. Ainsi, le LeEco Le S3 a obtenu un score de 16954 à 3DMark Ice Storm Unlimited contre 11897 pour le Honor 6X. Un résultat qui se voit à l’écran avec des animations plus fluides même dans les scènes compliquées de jeux tels que Star Wars Force Arena par exemple.

Non, pour l’expérience Android

L’interface EUI de LeEco est l’une des choses les plus exaspérante sur le Le S3. Elle est non seulement basée sur une version plus ancienne d’Android (Marshmallow 6.0 plutôt que l’actuel Android Nougat 7.0), mais pire encore, elle se permet de faire table rase des conventions du système d’exploitation de Google. Il n’y a aucun volet pour accéder directement aux apps comme sur la plupart des smartphones Android. De plus, au lieu d’afficher des raccourcis pour régler certains paramètres dans le volet de notifications, il faut appuyer sur le bouton des applications récemment utilisées pour accéder au mode avion ou bloquer l’orientation de l’écran par exemple.

Un balayage vers la gauche depuis l’écran d’accueil donne accès au flux d’informations LeView de LeEco. Tout en bas se trouve un bouton pour lancer le service de diffusion en direct de LeEco. Celui-ci est en plein milieu de la barre d’accès rapide du téléphone et il est impossible de le supprimer. Problème, ces applications sont assez quelconques, notamment LIve App dont le contenu est pauvre et inintéressant. 

Enfin, même si on retrouve la présentation classique de la page d’accueil, il faudra une période d’adaptation un peu plus longue avec le Le S3.

Non, pour l’autonomie de la batterie

Si l’autonomie de la batterie du LeEco Le S3 était un peu meilleure que la moyenne, on aurait pu fermer l’oeil sur certains de ses défauts. Malheureusement ce n’est pas le cas. Lors de notre test qui consiste à naviguer en continue sur un réseau 4G, le LeEco Le S3 a fonctionné pendant sept heures et six minutes. Soit deux heures de moins qu’un smartphone moyen (9h20), et que le Moto G4 Plus (9h16). Et c’est même pratiquement trois heures de moins que le Honor 6X (9h56).

Seule consolation, le LeEco Le S3 bénéficie de la technologie Quick Charge 3.0 ce qui permet de le recharger beaucoup plus vite.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire