La vérité sur des croyances de l'informatique

La course aux pixels

Poursuivons dans la veine des poncifs couramment entendus dans le domaine du high-tech et plus précisément le rayon des appareils photo numériques : « Pour faire de plus belles photos, il faut choisir l’appareil qui propose le plus de mégapixels » qui a pour corolaire « plus un appareil coute cher, plus les photos sont belles ».

Bien entendu, ces croyances sont le plus souvent fausses bien que les passionnés plaideront en faveur d'une réalité un peu plus complexe et nuancée.  Baser le choix d’un appareil sur le nombre de mégapixels est en effet souvent une erreur. De nos jours pour un usage commun tel que le visionnage des photos sur un ordinateur, un cadre photo numérique ou un tirage 10x15 (voire A5), un capteur de huit mégapixels est largement suffisant. Autant dire que les modèles d’appareils photo qui proposent plus et par voie de conséquence qui coûtent plus cher ne sont pas forcément la panacée. Qui plus est, les huit mégapixels sont aujourd’hui tout ce qu’il y a de plus courant sur le marché, ce critère est donc loin d’être l’unique paramètre déterminant. Il convient donc, tout comme pour la fréquence d’un processeur de nos jours, de l’inscrire dans un ensemble de critères plus large dont il est essentiel de s’assurer qu’ils sont homogènes, mais surtout adapté à vos besoins.

Le mieux est parfois l'ennemi du bien

Souvenez-vous bien qu’un appareil adapté à votre usage et votre niveau en matière de prise de vue est essentiel. Un bon compact pour un usage occasionnel est souvent plus pertinent qu’un reflex compliqué dont la multiplicité des réglages fait grimper le prix en flèche tout en augmentant vos changes de ne pas avoir correctement réglé votre appareil. Et donc de rater vos photos...