La vérité sur des croyances de l'informatique

Téléphone et GPS contre vie privée

Avec l’essor des nouvelles technologies et plus particulièrement avec l’explosion des produits mobiles sont nées deux croyances voisines. « Avec mon téléphone portable ou mon GPS, on peut savoir où je me trouve ».

Si les faits divers témoignent de la véracité de ce mythe pour les téléphones mobiles (on ne compte plus les malfrats trahis par leur téléphone), il convient de faire le jour sur la mécanique qui opère afin de mieux comprendre le cas du GPS.

Le téléphone mobile est parfois désigné sous l’appellation téléphone cellulaire. D'ailleurs, les Américains parlent de « cell-phones ». La raison en est que les antennes relais par lesquelles transitent nos communications ont une portée limitée qui détermine ce qu’on appelle dans le jargon une cellule. Le réseau téléphonique est donc un immense maillage plus ou moins dense de cellules suivant que l’on se trouve en ville ou à la campagne. C’est précisément ce maillage qui permet de localiser un téléphone par son identité unique assurée par la carte SIM (le numéro personnel et unique de téléphone en est la manifestation la plus évidente). Chaque téléphone devant communiquer avec ces antennes, il « suffit » de les interroger pour savoir où se situe un mobile donné. Comprenez bien que cela n’est possible que parce que les téléphones sont obligés de signaler leur présence en zone de couverture pour que vous puissiez recevoir des appels.

Le GPS peut-il trahir ma position ?

En théorie la réponse est non. Les GPS largement utilisés de nos jours dans les automobiles ne sont que des appareils de guidage qui s’appuient sur une « constellation de satellites » pour déterminer leur position. Ce sont donc des récepteurs au même titre qu’un poste radio traditionnel. Difficile donc de déterminer leur position en interrogeant le réseau au contraire des téléphones.

D’où peut bien venir cette croyance dans le GPS « mouchard » ? Tout simplement d’un défaut de précision dans les termes utilisés dans certains cas. Il est fréquent que dans des situations propices au danger comme les expéditions en montagne ou les courses de voile en haute mer, les personnes s’équipent d’une balise GPS. Faites attention aux termes, car c’est là toute la différence. Ces balises diffèrent des GPS communs par leur vocation même. Elles servent à rendre repérable et pour bien remplir leur rôle, elles émettent leur position en cas de danger.

Quel rapport avec le GPS des voitures ? Le point commun entre ces appareils à usage radicalement différent est que ces balises s’appuient sur le même principe de constellation de satellites pour déterminer leur position afin d’émettre les signaux de détresse. Le GPS est donc un élément essentiel à la localisation des personnes en milieux hostiles, mais ce n’est pas lui qui signale la position à proprement parler.

Remarquez cependant que certains constructeurs de GPS de guidage ont mis au point et commercialisé des solutions de guidage et de suivi des véhicules. Mais elles sont bien différentes des petits écrans fixés aux pare-brise.