La fabuleuse histoire de la 4e licence 3G

1er décembre 2005 : Amende record

Si cette date ne fait pas partie intégrante de l’histoire de la quatrième licence 3G, l’amende record de 534 millions d’euros pour entente illicite entre Orange, Bouygues Telecom et SFR est une des raisons ayant entraîné la réflexion sur l’arrivée d’un quatrième opérateur sur le marché téléphonique hexagonal. Orange devra s’acquitter de 256 millions d’euros, SFR sera lui délesté de 220 millions tandis que 58 millions provenant des ressources de Bouygues Telecom atterriront dans les caisses du Trésor Public.

Ce jour-là, le Conseil de la concurrence condamnera notamment « l’échange d’informations stratégiques portant sur les nouveaux abonnements et les résiliations » entre les trois opérateurs. L’idée d’un quatrième acteur sur le marché français commence à parcourir les esprits, en vue de créer une véritable concurrence, et donc d’assainir le secteur de la téléphonie mobile.