La high tech et ses lieux cultes

Marconi et Chelmsford

Une retransmission de concert chez Marconi Nous remontons quelque peu dans le temps et en profitons pour changer de continent. Car si l’histoire récente du high-tech se fait surtout aux Etats-Unis et au Japon, ses prémices se situent en Europe. Et c’est justement un Italien, dont le pays d’adoption est l’Angleterre qui vient toquer à la porte de cette rétrospective. Gugliemo Marconi est à l’origine un physicien touche à tout reconverti en hommes d’affaires.

Chelmsford, capitale mondiale de la radio

Pris de passion pour tout ce qui a attrait aux ondes, il va travailler sur les découvertes de Branly, Hertz ou encore Tesla pour devenir la figure principale des transmissions radio ou TSF. Faute de soutien dans son pays, il se voit obligé de s’expatrier en Angleterre. C’est là, à Chelmsford très précisément, qu’il ouvrira en 1898 la première usine de radios. Dès lors, la petite bourgade anglaise va devenir la capitale mondiale de la radio. De là part la première liaison au dessus de la manche, en 1899. C’est aussi dans les ateliers Marconi qu’a été enregistré le brevet 7777 sur l’utilisation de plusieurs fréquences simultanées. Enfin, la première émission radiophonique a été enregistrée dans les locaux même de la Marconi Wireless Telegraph Company.