Matériel et logiciel de sport : l'analyse des performances à la mode high-tech

L'analyse de Michel Brahmi

Pourriez-vous vous présenter en quelques lignes ? Quel est votre parcours ? Michel Brahmi Je suis éducateur diplômé FFF, 30 saisons (moitié chez les séniors, moitié chez les jeunes) en ligue et district. Je suis aussi responsable du magazine multimédia entraineurdefoot.com (www.entraineurdefoot.com) et chroniqueur pour le magazine en kiosque « Les Cahiers du Football », rubrique tactique.

Les performances des sportifs analysées en temps réelAujourd’hui, des logiciels permettent de calculer la distance parcourue par un footballeur au cours d’une rencontre. Quels renseignements ces informations vous donnent sur un joueur ?

M.B. Michel Platini disait pendant l’euro « On ferait mieux de compter le nombre de passes que le nombre de kilomètres… » Dans les faits tout dépend de ce qui est calculé et de comment c’est calculé. Connaître le nombre de kilomètres total parcouru dans une rencontre comme cela fut affiché lors des remplacements des joueurs pendant l’euro n’a pas grand intérêt si ce n’est s’apercevoir que dans le football moderne un arrière latéral, un milieu et un attaquant parcourt à quelques centaines de mètres prêts la même distance. Mais ça, les entraîneurs le savent déjà. Des joueurs peuvent avoir parcourus une très grande distance, parce que courant en permanence derrière le ballon monopolisé par l’équipe adverse, et finir le match avec un score de 4-1 contre eux par exemple. Pris tel quel, cela pourrait même laisser penser qu’un joueur qui aurait moins couru qu’un autre aurait été moins efficace ou moins vaillant, parce qu’il existe encore dans la tête de nombre de gens que la distance parcourue en soit est importante (ce qui a conduit pendant longtemps sur le plan physiologique dans le football à donner la priorité à « l’endurance ») alors que le football est en fait un sport basé sur une répétition de sprint de 10 à 30m et qu’aujourd’hui 80% du travail physique porte sur la vitesse. En revanche, ce qui est intéressant, c’est le type de déplacement et les zones de déplacements.

Ce type de logiciel peut-il avoir son utilité à l’entraînement ?

M.B. Si le spectre des résultats donné par le logiciel est large, il aura un intérêt pour l’entraîneur : Ainsi s’il prend en charge le calcul du type de course (nombre de sprints et leur distance, nombre de course lente et distance, nombre de distance de marche) il donnera sur le plan physique (même si d’autres tests plus pointus existent) une idée de la capacité physique du joueur à l’instant T.