Windows Phone 7.5 : et si la différence était là ?

Applications très intégrées

S’il ne fallait retenir qu’un mot qualifiant les nouveautés de Mango, ce serait « intégration ». C’est sur cette notion que Microsoft a le plus travaillé pour cette mise à jour. Une manière de se démarquer encore plus de l’approche orientée vers les applications d’Android et surtout d’iOS. Il est vrai qu’avec seulement 17 000 applications, dont 1 900 en français, l’offre de Microsoft dans le domaine est faible. La société n’a donc pas le choix : il lui faut développer ses propres fonctionnalités au sein de son système d’exploitation mobile.

L’un des exemples de cette stratégie est la nouvelle fonction baptisée « Environs », elle reprend tout simplement l’usage de l’application Around Me, développée pour Windows Phone 7, mais non localisée pour la France. À partir du point où l’on se trouve, on nous propose ainsi un choix de lieux autour de nous : restaurants, idées sorties, shopping. On notera d’ailleurs que ces résultats issus de Bing sont bien meilleurs que ceux de l’application Pages Jaunes qui peine à trouver l’adresse d’une pizzeria en plein Paris.

Autre nouveauté apportée par Mango, la possibilité d’épingler sur l’écran d’accueil des raccourcis vers des pages Internet (rien de surprenant, déjà présent sur iOS), mais surtout vers des contenus au sein d’applications. Imaginons qu’un restaurant vous plaise dans les suggestions d’Environs, il sera possible d’épingler sa fiche descriptive pour y retourner directement. De la même manière, on créera un raccourci vers la fiche d’un produit dont on veut suivre régulièrement l’enchère au sein de l’application eBay. On bascule ainsi de l’écran d’accueil à une application de manière fluide, presque sans s’en rendre compte. Une possibilité due en partie au multitâche désormais intégré au système.